Il aurait préféré y parvenir il y a quelques semaines, contre la Juventus, dont l'entraîneur, Marcello Lippi, à l'époque à l'Inter, avait déclaré, en 1995, ne plus avoir l'emploi de Robert Baggio dans son système. Cependant, l'apport de Baggio s'était limité à un assist, dans ce match perdu 2-3 par Brescia.
...

Il aurait préféré y parvenir il y a quelques semaines, contre la Juventus, dont l'entraîneur, Marcello Lippi, à l'époque à l'Inter, avait déclaré, en 1995, ne plus avoir l'emploi de Robert Baggio dans son système. Cependant, l'apport de Baggio s'était limité à un assist, dans ce match perdu 2-3 par Brescia. Dimanche, il a marqué. Son 200e but en championnat a permis à Brescia de réaliser un nul 2-2 contre Parme. Ce n'est que son septième but de cette saison, la dernière de Baggio. Il a inscrit son premier but pour la Fiorentina, avec laquelle il a obtenu un nul 1-1 à Naples, en mai 1987. Il l'a marqué sur penalty, une de ses spécialités, puisqu'il en a converti 68, un record, bien qu'il ait raté la conversion du tir décisif en finale du Mondial 1994, face au Brésil. A sept reprises, il a marqué trois buts en un match. En novembre 1992, il en a même inscrit quatre contre Udinese (5-1). Il a été particulièrement efficace à domicile (128 buts). Il a livré sa meilleure saison à Bologne. En 1997-1998, il a marqué 22 buts, ce qui lui a valu une sélection inattendue pour le Mondial français. Baggio avait annoncé la couleur dès le départ : cette saison, il visait avant tout le maintien, pour la quatrième fois de suite. Il a eu une part importante dans le succès il y a un an, avec douze buts. Il en a marqué respectivement dix (2000-2001) et onze (2001-2002). Avant l'arrivée de Baggio, Brescia n'était jamais parvenu à passer plus de trois saisons de suite parmi l'élite, depuis sa création dans les années 30. L'équipe est maintenant dans le ventre mou. Il faudrait une succession de catastrophes pour que Baggio n'atteigne pas son objectif. (G. Foutré) ALBERTO ZACCHERONI peut entraîner l'Inter jusqu'à la fin de la saison, a annoncé la direction. En 2004, le club n'avait pris que huit points en dix matches, jusqu'à la semaine dernière. Zaccheroni a remplacé l'Argentin Hector Cuper en octobre, à la sixième journée. Pour la saison prochaine, l'Inter convoite Roberto Mancini, de la Lazio. LAJUVENTUS restera sous la direction de Marcello Lippi la saison prochaine, d'après le directeur sportif, Luciano Moggi, qui s'est exprimé après l'élimination en Ligue des Champions. La Juve est privée pour six semaines d' Alessandro Del Piero, qui s'est occasionné une blessure musculaire contre La Corogne. BUTEURS : 1. Shevchenko (AC Milan) 18 buts ; 2. Totti (AS Rome) 14 ; 3. Chevanton (Lecce) 13 ; 4. Trezeguet (Juventus) 12 ; 5. Bazzani (Sampdoria), Vieri (Inter) 11. G.Foutré