" C'est comme si un bolide de F1 dépassait une voiture de F3 ", a déclaré José Mourinho (Manchester United) après sa récente défaite 4-1 face au Borussia lors du match amical joué à l'occasion de l'International Champions Cup à Shanghai. Ce compliment du manager portugais vaut son pesant d'or car il est généralement avare de jugements positifs sur ses adversaires.
...

" C'est comme si un bolide de F1 dépassait une voiture de F3 ", a déclaré José Mourinho (Manchester United) après sa récente défaite 4-1 face au Borussia lors du match amical joué à l'occasion de l'International Champions Cup à Shanghai. Ce compliment du manager portugais vaut son pesant d'or car il est généralement avare de jugements positifs sur ses adversaires. Michael Zorc (53 ans), ancien joueur, est le responsable sportif du Borussia Dortmund depuis 18 ans. Cet été, l'ancien médian axial manque un peu de souffle. Le remaniement réalisé avec Thomas Tuchel a été profond : Ousmane Dembélé (19 ans, Rennes), Sebastian Rode (25 ans, Bayern), Raphaël Guerreiro (22 ans, Lorient), Marc Bartra (25 ans, Barcelone), Emre Mor (18 ans, FC Nordsjaelland) et Mikel Merino (20 ans, Osasuna), et l'ancien produit du cru Mario Götze (24 ans, Bayern) et André Schürrle (25 ans, VfL Wolfsburg). Le numéro deux de la Bundesliga a versé 32 millions pour l'attaquant, un nouveau record de club. Le BVB a donc réalisé huit transferts estivaux pour un montant total de 115 millions, un autre record de club. Si on tient compte des trois joueurs partis, Ilkay Gündogan, Mats Hummels et Henrikh Mkhitarian, le budget total des transferts s'élève à 230 millions alors que le mercato de 2014 était jusqu'à présent le plus cher du club avec 65 millions. Le principal rival du tout-puissant Bayern avait alors payé 27,5 millions pour l'Arménien Henrikh Mkhitaryan (27 ans), issu du Shakhtar Donetsk. Si Dortmund a dépensé pareille somme pour Schürrle - autant que ce qu'avait reçu Chelsea il y a un an et demi pour le transfert de l'international au club de Volkswagen, c'est à cause de ses liens avec Tuchel. Les deux hommes se connaissent depuis leur passage au FSV Mainz 05, pour lequel Schürrle, avant en décrochage, avait marqué vingt buts en deux saisons. Depuis, Schürrle, très polyvalent, n'avait été aussi percutant qu'au Bayer Leverkusen, avec 23 buts en 83 matches. La saison passée, celui qui compte 55 sélections en Mannschaft a presque égalé ce niveau avec douze buts. A Dortmund, il va former un redoutable quatuor offensif avec le buteur Pierre-Emerick Aubameyang, l'imprévisible Marco Reus et Götze. Le club doit son nouveau surnom de Baby Borussia Dortmund à sa cure de rajeunissement - la plupart des nouveaux ont moins de 25 ans. On l'appelle aussi le projet Tuchel-Zorc. " Nous empruntons une voie très risquée ", explique l'entraîneur de 42 ans, qui prône un football en mouvement, en exerçant la pression vers l'avant. " Nous reculons nous-mêmes nos limites. " Manchester City serait prêt à offrir 70 millions d'euros pour Aubameyang. " Ces rumeurs courent depuis des semaines ", rétorque Zorc. " Nous ne pouvons que répéter qu'il est sous contrat jusqu'en 2020 et qu'il se sent bien chez nous. Il doit donc rester. " PAR FRÉDÉRIC VANHEULE