Cette finale constitue-t-elle une agréable surprise ou figurait-elle parmi les objectifs de votre club ?

Axel Hervelle : C'était un de nos objectifs majeurs. Bilbao est un club ambitieux, qui poursuit plusieurs objectifs. Un premier était la Copa del Rey mais nous avons échoué. Nous visons aussi les play-offs nationaux. Nous sommes dans les temps puisque nous sommes actuellement quatrièmes au classement.
...

Axel Hervelle : C'était un de nos objectifs majeurs. Bilbao est un club ambitieux, qui poursuit plusieurs objectifs. Un premier était la Copa del Rey mais nous avons échoué. Nous visons aussi les play-offs nationaux. Nous sommes dans les temps puisque nous sommes actuellement quatrièmes au classement. C'est la formation la plus forte de l'Eurocup. Kouban a un noyau très étoffé et Simas Jasaitis est un des grands basketteurs d'Europe. L'Américain Derrick Brown est un de ses marqueurs attitrés et Mantas Kalnietis un des meilleurs distributeurs. Je m'attends à un match très intense. Je n'aurai pas la vie facile car je vais être confronté à deux colosses, Savrasenko et Maric. Absolument. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui ont l'occasion de s'adjuger un trophée européen devant leur public. C'est une expérience unique. Savez-vous ce qui est si spécial ? Je jouais alors avec Raul Lopez et Alex Mumbru, qui sont maintenant mes coéquipiers à Bilbao. Nous sommes donc trois à avoir déjà disputé une finale. Cette expérience nous offre un avantage sur les Russes. C'est exact. Certains sponsors ont jeté l'éponge, ce qui a entraîné des retards de paiement. Je préfère ne pas m'appesantir là-dessus. Dans les semaines à venir, je vais me concentrer sur les play-offs en Espagne et sur la finale européenne. Ensuite, j'étudierai la tournure à donner à ma carrière. Je dois reconnaître que je pense surtout à ma carrière personnelle et que j'ai peu de contacts avec Pepinster. L'essentiel est que le club puisse achever la saison grâce au soutien de Charleroi. J'ai promis d'être toujours prêt à aider Pepinster, même s'il se retrouve en Division Trois la saison prochaine. MATTHIAS STOCKMANS