Birger Jensen - Dany Verlinden
...

Birger Jensen - Dany Verlinden" Dany a toujours été un bon gardien. Il a une bonne vista et il s'appuie sur des réflexes fantastiques. Seules ses sorties sont perfectibles. A cause de sa petite taille, il n'est pas non plus le meilleur sur les hauts ballons des flancs mais il compense ce handicap par ses réflexes sur la ligne. Là, selon la bonne vieille tradition belge, il est difficile à tromper. Il a des défenseurs centraux grands et solides qui remportent facilement les duels aériens. Son seul contrecoup a été d'avoir été barré en équipe nationale par un gardien de classe, Filip De Wilde. Dany est le numéro un incontesté du Club depuis des années mais ses concurrents potentiels n'ont jamais constitué de menace sérieuse. Nemec n'était que le numéro trois de Slovénie, Nader a été un flop et Stijnen est encore trop jeune. Je pense que le Club n'a jamais voulu évincer Dany mais s'il veut émerger en Ligue des Champions la saison prochaine, il devra enrôler une doublure dotée d'expérience internationale. Le Club va être champion, grâce à la faiblesse des autres. Regardez Anderlecht: c'est dramatique. Il s'est déplacé à Bruges avec pour seul objectif de limiter les dégâts. Bruges a une équipe équilibrée, il émerge de la tête et des épaules, même si je regrette l'absence de vrais grands. Simons est souvent le seul à émerger. Mendoza, c'est parfois à pleurer. Il n'aurait pas joué dans notre équipe. Il gaspille un nombre inouï d'occasions mais il reste titulaire". Fons Bastijns - Olivier De Cock"Le Club a longtemps tâtonné à l'arrière droit mais je pense qu' Olivier De Cock est l'homme de la situation. C'est bien pour un club de pouvoir sortir un de ses jeunes. En plus, le voilà international. Olivier a d'indéniables qualités. Il est rapide, athlétique,il n'est pas petit et a une bonne frappe. C'est un footballeur moderne capable de s'infiltrer et marque son but de temps en temps. Il est bon, supérieur à Eric Deflandre, qui a été leur meilleur homme à cette place pendant des années. Le Club a actuellement une bonne équipe pour le championnat belge mais à Lommel, en Coupe, on a encore vu qu'il faut être motivé et concentré pour gagner. Les défenseurs latéraux ne posent pas problème mais la blessure de Spilar est regrettable pour la défense centrale. Derrière, j'alignerais le duo Simons-Spilar, mais ça déplacerait le problème dans l'entrejeu. Ceh me surprend agréablement. Stoica devra être fort pour reprendre sa place. Devant, un seul Norvégien peut jouer. Ma préférence va à Saeternes". Paul Okon - Birger Maertens"Désolé, de l'équipe actuelle, je ne connais que Dany Verlinden, Tjörven De Brul et Olivier De Cock. Je continue à suivre le Club et je sais qu'il fonce vers le titre. Récemment, j'ai été en visite chez des amis brugeois. Ils m'ont dit que le Club produisait un excellent football, très offensif,avec trois attaquants, tout en s'appuyant sur une bonne organisation défensive. Sandy Martens, l'ex-Gantois, n'est-il pas le nouveau centre avant? éa ne m'étonne pas car il a beaucoup progressé. Il est très rapide, très habile et il est devenu un rien plus fort dans les duels. Et celui qui vient d'Anderlecht? Oui, Alin Stoica. Un fin technicien, excellent dans des espaces restreints. Je trouve normal que Dany défende toujours le but. Il est professionnel jusqu'au bout des ongles. Il est sans doute le meilleur gardien avec lequel j'ai joué. Je le compare volontiers à un chat. J'étais en confiance quand il jouait derrière moi. La percée d'Olivier De Cock est une surprise. Il était prometteur mais manquait d'audace. Son agressivité et son professionnalisme lui ont permis de s'imposer. Il disposait d'un superbe tir à distance. Gert Verheyen joue-t-il encore pour le Club? That's nice. J'aimerais revenir un jour à Bruges. J'y suis devenu adulte, de 19 à 24 ans. Ce club conserve une place dans mon coeur mais compte tenu de mes relations avec Antoine Vanhove, ce sera difficile. C'est dommage car financièrement, un retour ne causerait pas vraiment problème. Peut-être pourrons-nous régler ce problème en adultes". Georges Leekens - Philippe Clement"J'ai encore sélectionné Philippe Clement en équipe nationale comme demi défensif. Je l'aimais bien à cette place grâce à son engagement et sa mentalité. Il est toujours très motivé et coache très bien ses partenaires, est fort de la tête et marque facilement sur les phases arrêtées. Le joueur idéal pour un entraîneur parce qu'il connaît très bien ses limites. Le fait qu'il soit revenu à son meilleur niveau dans le parcours après avoir été écarté par l'arrivée de Marek Spilar prouve son état d'esprit. Il ne faut pas oublier que la concurrence est énorme à cette place avec Birger Maertesn, Tjörven De Brul et même Timmy Simons. Le Club demeure une équipe de battants combinée avec des joueurs de talent comme Alin Stoica. Une équipe de joueurs très intelligents et complémentaires qui excluent tout vedettariat. Un groupe également très flexible qui s'adapte bien aux modifications tactiques imposées par Trond Sollied. Ils seront champions cette année, mais je crains qu'un départ de Simons ne provoque des ratés à l'avenir. Et ce, bien que tous les postes soient doublés". Vital Borkelmans - Peter Van der Heyden" Peter est bourré de qualités et s'intègre bien au système de Trond Sollied. Rapide, puissant, il a une bonne passe du flanc. Quand il arpente la ligne, je me retrouve un peu en lui. Le Club domine en Belgique. Il regorge de talent. Quand j'y jouais, jamais l'équipe n'avait rassemblé autant de qualités. Il aurait dû être champion les deux dernières saisons. Bon, vous connaissez l'entraîneur. Il part toujours du principe que son équipe va marquer, ce qui lui a valu quelques revers en Coupe d'Europe. Avec la nouvelle injection de talents de l'été passé, si jamais le Club rate encore le titre, un seul homme en sera responsable. Dany Verlinden a 39 ans mais il est le meilleur gardien de Belgique cette année. Les résultats seraient moins bons sans lui. Spilar, c'est le transfert du siècle. Malheureusement, il est fragile. Clement est un joueur d'équipe et un exemple pour tout le monde au Club. Un duo Spilar-Clement, c'est le nec plus ultra. Je félicite Olivier De Cock aussi. Il commence à montrer ce qu'il vaut. Gert a éprouvé des difficultés avec la tactique de Sollied mais on retrouve le bon vieux Verheyen. Ce qui est chouette, aussi, c'est que Sandy croit de nouveau en lui et ne se laisse plus influencer par ceux qui doutaient de lui. Le gros problème, c'est la nonchalance de Mendoza. Je préfère Saeternes".Julien Cools - Gert Verheyen" Englebert est davantage mon type que Verheyen, qui préfère évoluer en pointe de l'attaque. Peut-être étais-je plus rapide qu'Englebert et jouais-je davantage sans ballon. Il a obtenu un point au Soulier d'Or, dans sa dernière saison à St-Trond. De moi. Ceh, un gaucher, est son complément idéal, comme celui de Simons, le régulateur, grâce à ses idées et à sa longue passe. Je me demande ce que peut apporter Stoica au Club. Sollied doit-il changer son système pour lui? Non, car la force du Club, c'est justement de conserver son système de jeu contre vents et marées. Le Club n'a pas de concurrence en Belgique, pour l'instant, car son système est rôdé depuis des années. Il n'y a pas vraiment d'individualités qui ressortent. C'est un ensemble bien équilibré. L'abattage de Simons et d'Englebert dans l'entrejeu est important. Les défenseurs latéraux sont bons, offensivement comme défensivement. Je trouve le duo Maertens-Clement complémentaire dans l'axe. Dany Verlinden est sans doute toujours le meilleur gardien de Belgique. On dit qu'il est trop petit mais pour moi, on a la classe ou pas. Par moments, Dany a maintenu le Club la tête hors de l'eau. On ne s'aperçoit de la sécurité qu'il offre que quand il n'est pas là. Seul Mendoza manque de la motivation et du sérieux nécessaires pour jouer dans une telle équipe. Peut-être Saeternes est-il celui dont le Club a besoin".Franky Van der Elst - Timmy Simons"C'est un très bon footballeur, qui méritait de gagner le Soulier d'Or et qui peut certainement évoluer à un niveau supérieur. Je pense à l'étranger, car il a les qualités intrinsèques nécessaires. Compte tenu du niveau de ce Club-là, il faudra que ce soit une bonne équipe, s'il veut effectuer un pas en avant. Il n'a que 26 ans, il a l'air très équilibré et ne fera pas de mauvais choix. Un peu comme Marc Wilmots, qui savait que la Bundesliga lui convenait parfaitement. Simons peut évoluer en Angleterre ou en Allemagne. Le fait de pouvoir jouer avec un égal bonheur à deux places différentes constitue un atout supplémentaire. Sa force, c'est sa simplicité. Il a des qualités physiques mais aussi techniques. Il cherche toujours la solution la plus facile et joue parfaitement des deux pieds. Cette saison, le Club dispose d'une équipe forte, digne du titre. J'admets avoir gagné celui-ci avec une équipe nettement moins talentueuse. Cette formation me plaît. Simons et Englebert sont ses deux poumons, peut-être les pions les plus importants du groupe. En plus, les défenseurs latéraux évoluent très haut, ce qui évite beaucoup de problèmes. Le Club s'appuie sur ses automatismes. En forme, il peut prendre son adversaire à la gorge et le balayer. Il a beaucoup de talents, comme Stoica, aptes à faire basculer le match d'une action individuelle. Selon moi, l'équipe était vraiment très bonne avec Spilar, qui était bien parti pour devenir la révélation".Ulrik le Fèvre - Andrés Mendoza"Je ne l'ai malheureusement pas vu en action contre le RC Genk en novembre, le seul match du Club que j'ai vu cette saison. J'espère qu'il jouera contre Charleroi le 15 mars car je serai là.Le Club est une machine bien huilée. Il construit bien depuis l'arrière et tente de produire un football offensif, avec trois attaquants, en exploitant bien les espaces. Une équipe fantastique, en route vers un nouveau titre. La circulation du ballon est très haute et les joueurs sont mobiles. Timmy Simons m'a séduit d'emblée. Un footballeur très intelligent, qui lit bien le jeu, a une passe soignée et un excellent bagage technique. Jamais il n'est en difficulté dans les duels. Je pense qu'il ne restera pas très longtemps.Bruges joue avec des ailiers mais pas comme de mon temps. Nous défendions davantage, nous aimions dribbler et délivrer des passes depuis la dernière ligne. Comme l'équipe nationale du Danemark le fait encore. Participer à la défense ne semble plus nécessaire".Jan Ceulemans - Gaëtan EnglebertLe Club domine le championnat, notamment parce qu'Anderlecht, Genk et le Standard ont sombré, mais il a gaspillé la chance réelle qu'il avait d'accéder au deuxième tour de la Ligue des Champions, a été éliminé directement en UEFA et également en Coupe de Belgique, par Lommel. Le Club n'a pas vraiment changé depuis mon époque. Il conserve ses particularités: puissance, taille, abattage, esprit solidaire. Au sein de l'équipe, chacun assume ses responsabilités en fonction de ses qualités. Simons en est le meilleur exemple, mais aussi Englebert, un bon footballeur à l'abattage incroyable qui est devenu un des pions les plus importants, l'air de rien. Bruges double toutes les positions, en plus. Malgré son âge, Dany Verlinden demeure un des meilleurs gardiens. La défense est convenable. Les arrières sont des valeurs sûres. Spilar m'a immédiatement convaincu, par son calme et sa sobriété, qui contraste avec Nzelo Lembi. Il a donné confiance à l'équipe au début. A côté de lui, je mettrais Maertens car il a un meilleur bagage technique que Clement. Devant, Sandy Martens est le meilleur, dans la forme qu'il détient actuellement. On me dit que Saeternes est peut-être le centre avant que le Club cherchait tant mais je ne l'ai pas encore vu personnellement". Marc Degryse - Alin Stoica"Faire des comparaisons est dangereux. J'ai joué en 4-4-2, en soutien du centre avant. C'était plutôt le Caje qui évoluait au milieu. Ce n'est qu'à Anderlecht que je suis devenu numéro dix. Intrinsèquement, Alin Stoica est un excellent footballeur, ne me comprenez pas mal, mais pour l'instant, ses qualités ne s'expriment pas. C'est dommage. Il devrait être dans l'équipe mais il doit manifestement y avoir quelque chose qui ne va pas. Le Club a évidemment un noyau très large et sa blessure est survenue à un mauvais moment. Je ne suis pas comparable à Serebrennikov, Stoica ou Ceh. Celui-ci a saisi sa chance des deux mains et a démontré sa force sur les phases arrêtées. Il a aussi marqué des buts importants. J'ai été agréablement surpris par l'éclosion internationale d'Olivier De Cock. C'est dû à la parfaite interaction de l'individu et du collectif. Une chose est claire: Bruges est le nouveau champion. Oui, évidemment, ils ne peuvent pas gaspiller leur avantage. Ils en parlent eux-mêmes. Normalement, ils ne doivent pas échouer. La différence par rapport aux saisons précédentes, c'est que Bruges n'a pas eu de creux au début du second tour. Ses rivaux perdent beaucoup de points. Aucune équipe ne peut vraiment prétendre être sa concurrente. Le noyau a été élargi, ce qui permet de mieux pallier les blessures et les suspensions. Regardez avec quelle maestria Sandy Martens a repris le rôle de RuneLange. Les Brugeois s'appuient sur leurs automatismes. Le nombre infime de points perdus est éloquent. Le travail de trois ans est récompensé. Le seul bémol concerne l'élimination des deux Coupes". Raoul Lambert - Sandy Martens"Bruges est bon mais il n'aurait pas dû être éliminé de la Coupe par Lommel. Collectivement, il est très fort mais il gaspille encore trop d'occasions. Gert Verheyen mérite sa place à l'extérieur droit. A gauche, Mendoza est bon mais prend les choses à la légère. En forme comme il l'est maintenant, Sandy Martens n'a pas son égal au centre-avant. Il a du caractère, il est mobile, rapide et fort sur les hauts ballons. On me compare à Saeternes, je sais, mais comme je ne l'ai pas beaucoup vu jouer, je peux difficilement porter un jugement. Il est rapide, ça, je l'ai constaté. Peut-être faudrait-il aligner Martens et Saeternes en pointe. Savez-vous qui m'a tapé dans l'oeil? Ristic. Il est rapide et polyvalent. Dany Verlinden est brillant sur sa ligne. Il est petit et moins bon dans ses sorties comme dans la participation au jeu mais il gagne des points. Je crois que Stijn Stijnen est capable de bien jouer. On peut comparer les arrières, De Cock et Van der Heyden, à Fons Bastijns et Jos Volders. Rapides, dotés d'une bonne vista, d'un bon dribble et d'un tir de qualité. La défense centrale est perfectible. Dommage que Spilar soit blessé. J'ai davantage confiance en Clement qu'en Maertens. L'entrejeu est bon, avec Simons et Englebert. Peut-être faut-il y adjoindre Stoica pour servir les avants". Christian Vandenabeele et Frédéric Vanheule,