La course à pied n'a pas échappé à la vague écologique. Il y a peu, on a vu naître le " plogging " qui consiste à ramasser des déchets en courant. Les courses organisées aux quatre coins du pays sont marquées par des remises en question sur les ravitaillements (diminuer ou supprimer les gobelets en plastique), les " goodies " (ne plus offrir de tee-shirt ou de médaille), les déplacements (covoiturage des coureurs), etc...

Certains sportifs se tournent vers le trail, porte de sortie des villes polluées/bétonnées et retour enchanté à un environnement plus naturel. La discipline connaît un succès grandissant, aussi bien dans son nombre de pratiquants que sur le plan médiatique. Diplômé en communication, directeur de la société Otra Vista, citoyen engagé et sportif, le Belge Jérémy Parotte est à l'initiative d'un projet original : Trail For Trees.

Via un site web éponyme, il propose de découvrir six épisodes de 7 à 10 minutes consacrés à la discipline. Le projet a été lancé en mai et le troisième épisode est prévu pour ce mois. Le premier épisode était dédié aux origines du trail en Belgique alors que le second s'intéressait aux liens entre le traileur et l'homme en forêt. En cours de tournage début juillet à la Tour de Berinzenne à Spa, le 3e épisode montrera les coulisses de la création d'un parcours (règles à respecter, etc...).

Le trail est considéré dans une perspective large pour intéresser un maximum de personnes et sortir du cadre résultats/performances. L'accès est payant, 6 euros. Mais cet argent servira également à planter des arbres dans la forêt amazonienne, qui est toujours menacée, surtout depuis l'élection de Bolsonaro au Brésil. En vous abonnant, vous devenez ambassadeur de Trail For Trees et l'équipe s'engage à planter un arbre en votre nom. L'objectif final est de séduire 2.000 abonnés, soit autant d'arbres destinés à " lutter contre la déforestation et protéger la biodiversité. ".

Infos : https://trailfortrees.be/

La course à pied n'a pas échappé à la vague écologique. Il y a peu, on a vu naître le " plogging " qui consiste à ramasser des déchets en courant. Les courses organisées aux quatre coins du pays sont marquées par des remises en question sur les ravitaillements (diminuer ou supprimer les gobelets en plastique), les " goodies " (ne plus offrir de tee-shirt ou de médaille), les déplacements (covoiturage des coureurs), etc... Certains sportifs se tournent vers le trail, porte de sortie des villes polluées/bétonnées et retour enchanté à un environnement plus naturel. La discipline connaît un succès grandissant, aussi bien dans son nombre de pratiquants que sur le plan médiatique. Diplômé en communication, directeur de la société Otra Vista, citoyen engagé et sportif, le Belge Jérémy Parotte est à l'initiative d'un projet original : Trail For Trees. Via un site web éponyme, il propose de découvrir six épisodes de 7 à 10 minutes consacrés à la discipline. Le projet a été lancé en mai et le troisième épisode est prévu pour ce mois. Le premier épisode était dédié aux origines du trail en Belgique alors que le second s'intéressait aux liens entre le traileur et l'homme en forêt. En cours de tournage début juillet à la Tour de Berinzenne à Spa, le 3e épisode montrera les coulisses de la création d'un parcours (règles à respecter, etc...). Le trail est considéré dans une perspective large pour intéresser un maximum de personnes et sortir du cadre résultats/performances. L'accès est payant, 6 euros. Mais cet argent servira également à planter des arbres dans la forêt amazonienne, qui est toujours menacée, surtout depuis l'élection de Bolsonaro au Brésil. En vous abonnant, vous devenez ambassadeur de Trail For Trees et l'équipe s'engage à planter un arbre en votre nom. L'objectif final est de séduire 2.000 abonnés, soit autant d'arbres destinés à " lutter contre la déforestation et protéger la biodiversité. ".Infos : https://trailfortrees.be/