Après quinze ans, Huub Stevens (54 ans) est revenu au PSV, le club où il avait déjà passé 18 saisons comme joueur puis comme coordinateur des jeunes. A son palmarès actuel, 620 matches et cinq prix comme entraîneur principal. Sous sa direction, la formation de Timmy Simons est déterminée à développer un football plus attrayant dans les mois à venir. " Le moment est venu de changer notre fusil d'épaule mais pas à n'importe quel prix ", a-t-il déclaré au quotidien De Telegraaf.
...

Après quinze ans, Huub Stevens (54 ans) est revenu au PSV, le club où il avait déjà passé 18 saisons comme joueur puis comme coordinateur des jeunes. A son palmarès actuel, 620 matches et cinq prix comme entraîneur principal. Sous sa direction, la formation de Timmy Simons est déterminée à développer un football plus attrayant dans les mois à venir. " Le moment est venu de changer notre fusil d'épaule mais pas à n'importe quel prix ", a-t-il déclaré au quotidien De Telegraaf. Selon le directeur général Jan Reker, tout est rentré dans l'ordre à l'étage supérieur. " Nous avons essuyé une tempête ", a-t-il avoué au Volkskrant, faisant allusion à la pression à laquelle il a été soumis et aux interrogations quant à son fonctionnement, après qu'il avait constaté que certains managers, le Serbe Lemic en tête, avaient acquis trop d'influence au club. Sur ces entrefaites, le gardien Gomes, le responsable technique Stan Valckx et le chef du scouting Piet de Visser ont claqué la porte. " Le calme est revenu ", a rassuré Reker. L'assurance est le mot-clef du nouveau PSV, qui part à la quête d'un cinquième titre consécutif et espère rester le plus longtemps possible en lice en Ligue des Champions. Il a augmenté son budget de trois millions, pour travailler avec 68 millions d'euros cette saison. " Tout doit être replacé dans son contexte ", explique Reker. " Un joueur pour lequel Chelsea peut verser 50 millions ne peut coûter plus de dix millions au PSV. Donc, nous ne pouvons embaucher ce footballeur. Désormais, le PSV veillera à équilibrer dépenses et rentrées dans ses transferts. La saison passée, nous avons déraillé : nous avons dépensé 27 millions et n'en avons gagné que 15. "L'argent n'est pas le principal problème, selon le directeur. " Même si nous restons financièrement sains. Nous préférons acheter des joueurs de 21 ou 22 ans qui génèrent ensuite d'importantes indemnités de transferts que des footballeurs de 27 ou 28 ans qui seront à bout de souffle quelques années plus tard. Cela nous offre aussi une réserve pour l'avenir, en cas de coup dur. "Stevens est empli d'espoirs. " Nous allons tenter de développer davantage notre jeu dans le camp adverse. Si ce sera plus spectaculaire ? Le temps nous l'apprendra car cela requiert plus de concentration de la part des joueurs et des défenseurs en particulier. En tout ce que nous faisons, nous sommes mus par un objectif : le sacre national. "LE PSV a embauché Stefan Nijland (20 ans), l'attaquant du FC Groningue, pour quatre millions. Le joueur était sous contrat jusqu'en 2012. La saison passée, en 23 matches, il a inscrit quatre buts. Il a paraphé un contrat de cinq ans. WILLEM II a interrompu la belle série de l'Ajax en le battant 2-1 : les Amstellodamois n'avaient plus perdu le match d'ouverture du championnat depuis 1988. MICHAEL VAN PRAAG (60 ans), président de l'Ajax de 1989 à 2003, a été élu président de la KNVB en remplacement de Jeu Sprengers, décédé en avril. Il a obtenu une courte majorité des voix (32 contre 28) face à Jan Willem Hoogendoorn. C'est le douzième président de la KNVB depuis sa fondation en 1889. PIERRE VAN HOOIJDONK (38 ans), ancien international, suit un stage à l'Excelsior dans le cadre de sa formation d'entraîneur. Il devient commentateur de la chaîne privée Eredivisie Live. Il va travailler avec l'entraîneur du NEC, Mario Been et Jan van Halst. LE NEC loue Rachid Bouaouzan (24 ans) un avant de Wigan, et embauche un défenseur du FC Twente, Ramon Zomer. Il a prolongé le contrat de l'international marocain Youssouf El-Akchaoui, un défenseur, jusqu'en 2011. KENNETH PEREZ (34 ans) a perdu son recours contre l'Ajax en arbitrage. L'attaquant danois voulait forcer son retour dans le noyau A de Marco van Basten. Son contrat stipule en effet qu'il doit accomplir ses tâches au sein de la division rémunérée, dont fait partie l'équipe Espoir. Finalement, les parties ont trouvé un accord. Libre, le médian offensif a signé un contrat de deux ans au FC Twente. FRÉDÉRIC VANHEULE