Février 2006
...

Février 2006La police espagnole s'intéresse de plus en plus près aux pratiques d'Eufemiano Fuentes, le médecin de l'équipe Liberty Seguros. Cette initiative est due aux déclarations de Jesús Manzano, un ancien coureur de l'écurie Kelme dont Fuentes était le docteur. 23 mai 2006A l'occasion de la grande intervention policière nommée Operación Puerto, cinq personnes sont arrêtées : le docteur Eufemiano Fuentes, le directeur sportif de Liberty Seguros, Manolo Saiz, le directeur sportif adjoint José Ignacio Labarta de Comunidad Valenciana, l'ex-mountainbiker Alberto Leon Herranz et José Luis Merino, un médecin madrilène. 25 mai 2006La compagnie d'assurance espagnole Liberty Seguros met fin à son sponsoring de l'équipe de Manolo Saiz. 30 mai 2006Le journal italien Corriera della Sera joint les noms d'Ivan Basso et José Enrique Guttierez à ce dossier de plus en plus sulfureux. 2 juin 2006Manolo Saiz déniche un nouveau sponsor pour remplacer Liberty Seguros : Astana, un consortium de cinq compagnies pétrolières du Kazakhstan. C'est le pays natal d' Alexandre Vinokourov, le grand atout de cette équipe pour le Tour de France. Liberty Seguros cède sa place à Astana-Würth. 13 juin 2006La direction du Tour de France retire la wildcard de l'équipe Comunidad Valenciana suspectée d'être impliquée dans ce scandale qui prend de plus en plus d'ampleur. 16 juin 2006Le gouvernement français demande à Madrid de dévoiler la liste de tous les coureurs cités dans laffaire Fuentes avant le départ du prochain Tour de France. 25 juin 2006Le journal espagnol El País a l'occasion d'étudier le dossier Operación Puerto et affirme que Fuentes et Saiz sont les éminences grises et les meneurs de ce réseau de produits dopants. Ils ont acheté des substances interdites et les ont livrées à au moins 58 coureurs. 26 juin 2006El País lance que Jan Ullrich figure dans le fichier des clients de Fuentes. 27 juin 2006El País révèle d'autres découvertes de l'enquête judiciaire. Le journal écrit que Merino et Fuentes s'occupent des transfusions sanguines, de la conservation des pochettes qui sont congelées. Labarta était le livreur. L'ex-mountainbiker Alberto Leon Herranz était chargé de l'accueil de ceux qui venaient se faire soigner à Madrid. 29 juin2006Astana-Würth consulte le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) à Lausanne qui lui permet de s'aligner au départ du Tour. L'organisation de la plus grande épreuve cycliste du monde avait demandé à cette formation, citée au c£ur du cyclone, de ne pas venir à Strasbourg, ville départ de la Grande Boucle. 30 juin 2006La justice espagnole révèle les dessous de l'enquête. Neuf coureurs sont pris au piège et ne peuvent pas prendre le départ du Tour : Jan Ullrich, Oscar Sevilla, Francisco Mancebo, Ivan Basso, Joseba Beloki, Alberto Contador, Isidro Nozal, Allan Davis et Sergio Paulinho. Après Comunidad Valenciana, Astana-Würth est la deuxième écurie qui passe à la trappe. L'équipe ne compte plus que quatre coureurs (dont Vinokourov) susceptible de s'élancer : c'est trop peu. 1er juillet 2006Aucun représentant du Top 5 de la saison passée n'est présent au prologue à Strasbourg : 176 répondent à l'appel au lieu des 198 prévus. Le Tour de France est décapité. par jef van baelen