Jeudi dernier, peu avant 21 h, dans mon biotope du fin fond de l'Ardenne, s'est terminée la réunion pour l'attribution d'un Mérite sportif communal. J'en suis sorti en disant aux footeux présents que : " Chouette, nous serons rentrés à temps pour regarder le match ". Allusion un peu provoc, car je devinais la réaction et elle fut immédiate : " Quoi ? Quel match ?" J'ai répondu : " La finale de la Champions League... " Ils m'ont ri au nez et c'est ce que j'attendais pour ajouter " ... féminine, bande de machos ignorants ! "
...

Jeudi dernier, peu avant 21 h, dans mon biotope du fin fond de l'Ardenne, s'est terminée la réunion pour l'attribution d'un Mérite sportif communal. J'en suis sorti en disant aux footeux présents que : " Chouette, nous serons rentrés à temps pour regarder le match ". Allusion un peu provoc, car je devinais la réaction et elle fut immédiate : " Quoi ? Quel match ?" J'ai répondu : " La finale de la Champions League... " Ils m'ont ri au nez et c'est ce que j'attendais pour ajouter " ... féminine, bande de machos ignorants ! " Lyon-Postdam était en effet retransmis sur Eurosport sans que les médias nous aient grandement prévenus. Dommage infiniment, le top-foot des filles est de plus en plus plaisant, j'ai pris durant ce match ma dose de bonheur et encore plus de fraîcheur : doutant même que la finale mâle du surlendemain, bien qu'attendue impatiemment, pourrait m'octroyer pareille dose ! Chose sûre, question circulation de ballon, intelligence du jeu collectif, ces filles ont compris autant que les gars ce qu'il faut comprendre. Elles vont de plus en plus vite même si c'est moins vite que les mecs, mais ce n'est pas désagréable : ça induit moins de pertes de balle par individualisme précipité/forcené ! Et il y a des virtuoses ! J'avais déjà flashé voici trois ans, lors d'un Belgique-Allemagne à Eupen, sur Fatmire Bajramaj, flamboyante dribbleuse blonde aujourd'hui brune et pas pour des prunes. J'épingle aujourd'hui Lotta Schelin, l'attaquante suédoise de Lyon, seule en pointe dans un 4-2-3-1 très tendance : appels en course, conservation de ballon, générosité, dribbles en mouvement, facilité d'enchaînements, cette grande mince a de quoi rendre jaloux des tas de garçons moins bien pourvus ! Oublions cette fois Chimène, et disons ici plus adéquatement que Lyon a pour Lotta les yeux de Rodrigue ! Pour la Suissesse Lara Dickenmann aussi, mais là, les pulsions ne sont pas que footballistiques... Lors de ces matches, il est d'ailleurs gag d'entendre les commentateurs féminiser le jargon et s'y empêtrer : que le buteur devienne buteuse, soit... mais entendre que Sonia Bompastor est une des pilières de la sélection française ! Tout juste si le gars n'a pas lâché qu'on n'apprenait pas à faire des grimaces... à une vieille guenon ! Mais faut admettre que l'exercice est périlleux, mettez au féminin ce qui suit pour le constater : chacun son homme, jouer l'homme, meneur d'hommes, être dernier homme, jouer homme contre homme, prends ton homme... on fait quoi avec tout ça ? Un match féminin peut-il partir en couilles ? Et les filles sont-elles de facto dopées quand elles commettent un tackle viril ? Elles en commettent peu, et sans rien de belliqueux quand elles en commettent. J'en reviens à cette inhabituelle impression de fraîcheur : je n'ai vu qu'un seul tirage de maillot, pas de fusillades de regards échangés, pas d'interpellations vociférées vers l'arbitresse, une belle joie gamine après la victoire, à te faire croire que la femme est l'avenir de l'homme et le foot l'avenir de la femme ! En 2011 en tout cas et contrairement à celui des mecs, le foot des filles n'est pas vicieux. Victorieux 2-0, l'OL efface ainsi la tristesse de la finale 2010, perdue contre les mêmes par tirs au but. Première victoire française et pronostics déjoués, car comme disait la femme de Gary Lineker, la footballe est un jeu simple : 22 bonnes femmes qui courent pendant 90' derrière un ballon et, à la fin, ce sont toujours les Allemandes qui gagnent ! Ce qui est vrai pour les Teutonnes bien davantage que pour les Teutons : elles ont gagné six Champions League sur dix, les cinq derniers Championnats d'Europe des Nations et les deux derniers Mondiaux ! Et le Mondial 2011 va se dérouler en Allemagne du 26 juin au 18 juillet prochains, ce sera sur Eurosport, vous voilà prévenus ! La Mannschaft est grandissime favorite, mais vous savez qu'en foot, faut pas vendre la peau de l'ourse avant de l'avoir tuée. PAR BERNARD JEUNEJEANLotta Schelin, l'attaquante suédoise de Lyon, a de quoi rendre jaloux des tas de garçons moins bien pourvus !