Depuis les tribunes, Eddie Jones s'époumone. Le sélectionneur du Japon postillonne ses consignes à ses joueurs : ils doivent absolument prendre les trois points pour accrocher un nul inespéré, qui serait déjà historique. Ce 19 septembre 2015, lors du Mondial anglais, son équipe des Brave Blossoms pilonne l'ogre sud-africain devant son en-but. À cet instant, le tableau d'affichage reste bloqué sur 32 à 29 en faveur des Springboks et annonce la fin du temps réglementaire. Mais le capitaine des Nippons, Michael Leitch, n'en fait qu'à sa tête. Auteur du premier essai des siens, au courage, il veut à nouveau forcer le verrou de l'Afrique du Sud et aller chercher la gagne. Il croit dur comme fer en une victoire complètement folle, mission impossible sur le papier.
...