Grand et élancé, longs cheveux blonds et yeux bleus : la ressemblance physique entre Leo (15) et Björn Borg (62) est frappante. Mais l'adolescent semble également avoir de l'or dans les mains : l'an dernier, il a remporté le titre de champion de Suède des -14 ans, tant en simple qu'en double. Et voici, peu, il est également devenu champion de son pays e...

Grand et élancé, longs cheveux blonds et yeux bleus : la ressemblance physique entre Leo (15) et Björn Borg (62) est frappante. Mais l'adolescent semble également avoir de l'or dans les mains : l'an dernier, il a remporté le titre de champion de Suède des -14 ans, tant en simple qu'en double. Et voici, peu, il est également devenu champion de son pays en U16. Robin (33), le fils aîné de Borg, né d'une relation avec le modèle suédois Jannike Björling, ne s'intéressait guère au tennis. Actuellement, il travaille pour la ligne de vêtements de son père mais Leo, lui, rêve d'une carrière de joueur. " Je veux devenir numéro un mondial ", disait-il en juin, après avoir signé un contrat avec Fila, l'équipementier qui, en 1975, fournissait déjà son père. Dès 2019, l'adolescent, né du troisième mariage de Borg avec l'agent immobilier Patricia Östfeld, sera la figure de proue de la campagne publicitaire mondiale de la marque. L'an dernier, Leo a fait parler de lui pour la première fois en incarnant le jeune Björn Borg dans le film Borg vs McEnroe. Entre l'âge de 9 et 13 ans, Borg était un sale gamin qui jetait ses raquettes et ne cessait de râler. " Leo n'est pas différent ", disent quelques vieux journalistes suédois. " Mais c'est sans doute une question d'âge. Ceux qui ont vu jouer Björn quand il était jeune n'auraient jamais imaginé qu'un jour, on allait le surnommer Ice Borg ou Ice Man. " " Les succès du jeune Borg peuvent rendre un souffle nouveau au tennis suédois ", dit Mats Wilander à Sportbladet. " Lorsque Björn a percé, dans les années '80 et '90, ce sport a connu un boost énorme. Il est devenu plus démocratique et plus accessible aux gens de la classe moyenne comme Stefan Edberg. Si Leo réussit, il attirera beaucoup de jeunes enfants suédois. "