Ronald Koeman n'est pas parvenu à convaincre l'arrière latéral Sergiño Dest (19, Ajax), né d'une mère néerlandaise et d'un père américain, de choisir l'équipe nationale des Pays-Bas. Heureusement, Dest n'était pas sa cible principale. Cet honneur revenait à Mohamed Ihattaren, un médian offensif de 17 ans à peine, qui a effectué ses débuts en équipe première du PSV le 26 janvier dernier, contre le FC Groningue.
...

Ronald Koeman n'est pas parvenu à convaincre l'arrière latéral Sergiño Dest (19, Ajax), né d'une mère néerlandaise et d'un père américain, de choisir l'équipe nationale des Pays-Bas. Heureusement, Dest n'était pas sa cible principale. Cet honneur revenait à Mohamed Ihattaren, un médian offensif de 17 ans à peine, qui a effectué ses débuts en équipe première du PSV le 26 janvier dernier, contre le FC Groningue. Mootje n'a définitivement opté pour la sélection orange que très récemment, après avoir perdu son père, Mustapha, des suites d'une maladie. Celui-ci, Marocain, est arrivé aux Pays-Bas dans les années '70, pour trouver du travail. Il a été employé par Vrumona, un fournisseur de boissons. Longtemps, la vie de la famille - cinq garçons et une fille - s'est déroulée en fonction de la carrière footballistique de Mootje, qui s'est affilié au premier club d'Eindhoven à l'âge de huit ans. Ces dernières années, il a suivi les conseils de sa famille et a repoussé des offres attractives, financièrement et sportivement, de Manchester City, Barcelone et Chelsea. Comme le père n'avait pas le temps de conduire son footballeur de fils à l'entraînement tous les jours, le reste de la famille s'est mis au service du petit dernier. Yassin, son aîné de quinze ans, a mis un terme à sa carrière de professeur d'histoire, pour ce faire. Un autre garçon, Yassir, a provisoirement mis son métier de pharmacien entre parenthèses. " C'est un risque ", reconnaît-il. " Mohamed fait partie d'une famille très soudée, unie par un profond respect. Elle lui a transmis de bonnes valeurs ", affirme l'ancien international marocain Adil Ramzi, qui a joué un rôle crucial en tant que coach des U16 du PSV. Il a aidé le jeune homme à s'endurcir, physiquement et mentalement. Le petit Mo se distingue surtout par sa technique raffinée, son superbe tir et sa constitution impressionnante. Ihattaren a déjà remporté l'EURO U17 avec les Pays-Bas. S'il avait obtenu du temps de jeu dans les matches de qualification contre l'Irlande du Nord et l'Estonie, il serait devenu le deuxième plus jeune international néerlandais de l'après-guerre, après Mathijs de Ligt. Ce n'est sans doute que partie remise.