Que vaut Fabrice Ehret ? Nous avons posé la question à Pascal Coquis, qui suit Strasbourg pour les Dernières Nouvelles d'Alsace tant à domicile qu'en déplacement.
...

Que vaut Fabrice Ehret ? Nous avons posé la question à Pascal Coquis, qui suit Strasbourg pour les Dernières Nouvelles d'Alsace tant à domicile qu'en déplacement. " L'histoire de Fabrice est assez étonnante. Il est arrivé de Mulhouse (D2) en 1998-1999 en tant qu'attaquant voire ailier gauche. Il était même international Espoir et voilà que ClaudeLe Roy l'a positionné à l'arrière gauche. Cette saison-là, il a participé à dix matches mais ce n'étaient que des bribes puisqu'il n'a compté qu'une seule titularisation (aucun but). Strasbourg évoluait régulièrement avec une défense à 4 ou à 5 et, placé sur le côté gauche, Ehret était un homme de couloir. Il pouvait exploiter ses qualités : il est très rapide, possède un bon crochet extérieur gauche et un bon dribble. Anderlecht peut très bien l'aligner au demi gauche. 1999-2000 : l'entraîneur de l'époque Pierre Mankowski ne l'a pas titularisé jusqu'à son éviction en décembre 99. Claude Le Roy, qui était directeur sportif, a repris l'équipe en mains et Ehret a disputé 13 matches (4 buts). Pendant cette période, il était devenu incontournable et le club a même reçu une offre du PSV Eindhoven. 2000-2001, il continua sur sa lancée (20 m, 0 b) surtout sous la conduite d' YvonPouliquen qui avait remplacé Claude Le Roy en décembre 2000. Au terme de la saison, Strasbourg, qui était relégué en D2, gagnait la Coupe de France 2001 mais Ehret ne figurait pas sur la liste des 16 en finale. 2001-2002 : le club avait décidé de miser sur JacquesMomha, qui va être relancé cette prochaine année. Mais âgé de 19 ans à l'époque, le Camerounais n'était pas assez solide et YvanHasek, le coach, rappela Ehret. (26 m,-3 b), qui participa activement au retour en D1. 2002-2003 : la saison fut bonne (28 m, 2 b) à tel point que Luis Fernandez, l'entraîneur du PSG, s'était intéressé à lui, mais il fut limogé et le transfert ne fut pas réalisé 2003-2004 : Ehret a participé à 27 rencontres (deux buts) mais il n'a été titularisé qu'à 14 reprises. Une fois encore l'entraîneur, AntoineKambouaré, avait préféré miser sur un autre arrière gauche, MikaelDorsin, capitaine de l'équipe de Suède Espoirs. Mais ce dernier est passé à travers son sujet et Ehret a de nouveau reçu sa chance mais fut écarté jusqu'à la fin de la saison le 2 avril, en même temps que Vincent Fernandez, Yves Deroff et Cyril Chapuis.Ehret n'a pas effectué le parcours que l'on attendait de lui si l'on tient compte de ses qualités. Ce parcours cahoteux s'explique peut-être par le fait qu'il soit un peu léger sur le plan psychologique. Si ses différents entraîneurs n'ont pas immédiatement misé sur lui, c'est qu'ils avaient une bonne raison et certains lui ont reproché une certaine faiblesse de caractère. Il était libre et peut-être que le fait de quitter Strasbourg va lui donner une autre dimension ". (N. Ribaudo) Jan Hauspie