par Peter T' Kint
...

par Peter T' KintH arm Van Veldhoven est du nord du Limbourg, né à Luyksgestel, de l'autre côté de la frontière, à 6 km de Lommel. La langue et la mentalité sont les mêmes dans les deux communes et Harm a épousé Simone, de Lommel, et a acquis la nationalité belge par mariage. Il y a aussi exploité durant des années, le Sportiek, un magasin d'articles de sport. Malgré son accent, ne dites donc jamais qu'il est Hollandais. Il a été formé à De Raven, le club de Luyksgestel, petite formation pas très riche. Selon la légende : les joueurs qui l'avaient fondé avaient choisi le noir comme couleur car cela leur permettait de confectionner les équipements à partir de la doublure de vestes. Par la suite, lorsque les caisses se remplirent quelque peu, ils optèrent pour le vert et blanc. Les Hollandais sont conquérants et van Veldhoven joua donc d'abord à l'avant. Il n'était pas grand mais costaud, relativement rapide, doté d'un bon tir et même d'un excellent timing, ce qui lui permettait d'inscrire pas mal de buts. Il se fit rapidement remarquer par Lommel, continua à marquer et aida à remporter le titre en Promotion. En D3, il tira si bien son épingle du jeu que, lorsque Lommel lutta pour le titre avec le Germinal Ekeren, il se fit remarquer par Jos Verhaegen. Lommel ne pouvait pas retenir son joueur. " Je pense que nous l'avons payé un million et demi de francs ( 37.500 euro, ndlr) C'était beaucoup pour l'époque mais il les valait ", dit Verhaegen. Le Germinal rejoignit la D2 et van Veldhoven fut associé à Henk Vos en pointe de l'attaque. Une paire en or qui permit au club de monter directement en D1. " Là, nous avons commis une erreur ", dit Verhaegen. " Pour nous, Harm n'était pas assez rapide pour jouer devant en D1 et nous n'avons jamais songé à le faire jouer à une autre place. " Le Germinal le laissa partir au RWDM, en D2, où il fut à nouveau champion. Un an plus tard, lorsque Lommel monta, il songea à le récupérer. Le président limbourgeois Jean Vreys le fit progressivement reculer dans le jeu et il se transforma alors en travailleur, en brise-lame difficile à franchir et en meneur d'hommes. Il fut un bon médian défensif qui distribuait bien le jeu ce qui était rare à l'époque. "