tactique

Aïe, le Cholismo de l'Atléti est en crise. Le club a bien gagné la Supercoupe d'Europe mais avec un 4/9, l'Atlético signe son moins bon départ sous les ordres de Simeone. C'est surtout au niveau du jeu qu'il est moins bon car il n'a pas perdu sa rage de vaincre : jusqu'à présent, en championnat, l...

Aïe, le Cholismo de l'Atléti est en crise. Le club a bien gagné la Supercoupe d'Europe mais avec un 4/9, l'Atlético signe son moins bon départ sous les ordres de Simeone. C'est surtout au niveau du jeu qu'il est moins bon car il n'a pas perdu sa rage de vaincre : jusqu'à présent, en championnat, la seconde équipe madrilène n'a pu user de sa marque de fabrique, son physique, pour faire la différence en seconde période. Pourtant, des joueurs de talent sont arrivés, parmi lesquels le champion du monde Lemar, transféré pour 70 millions, et Kalinic, l'avant évincé de la sélection croate en Russie. Mais personne n'est capable d'écarter Costa (ou Griezmann). Ils courent, se battent mais trouvent difficilement le chemin des filets. Godin a été dragué par Manchester United, qui a voulu verser l'indemnité prévue début août, mais il est finalement resté, comme Griezmann, convoité par Barcelone, ce qui laisse à penser que Simeone a toujours un gros impact sur son vestiaire. L'Argentin a un problème à l'arrière droit, suite au départ de Vrsjalko (loué à l'Inter). En trois matches, il a déjà essayé quatre hommes à ce poste. Godin a disputé un Mondial fantastique : c'est un des meilleurs défenseurs du moment. Il est le leader incontesté de la défense, sous la direction de Simeone, et après Griezmann, il est sans doute le joueur le plus important de l'équipe. D'après son manager, il allait partir cet été, ce qui a incité Manchester United à se manifester mais c'était une fake news.