TACTIQUE

Discrète, sa progression en avait pourtant fait au fil des ans un rouage central du dispositif de Diego Simeone. Sa clause payée par Arsenal, Thomas Partey s'est envolé, et oblige indirectement le Cholo à reconstruire son milieu de terrain, où les éternels Koke et Saúl font toujours office de tauli...

Discrète, sa progression en avait pourtant fait au fil des ans un rouage central du dispositif de Diego Simeone. Sa clause payée par Arsenal, Thomas Partey s'est envolé, et oblige indirectement le Cholo à reconstruire son milieu de terrain, où les éternels Koke et Saúl font toujours office de tauliers. Devant des perches toujours protégées par l'impressionnant Jan Oblak, la défense est assurée par les chevronnés Stefan Savic, Kieran Trippier et Felipe, tous aux alentours de la trentaine, accompagnés à gauche du jeune et prometteur Renan Lodi, source majeure du déséquilibre offensif dans un secteur défensif toujours conservateur. Une ligne plus haut, Simeone peut compter sur Angel Correa ou Yannick Carrasco pour apporter vitesse et vertige, mais le véritable spectacle est devant. Malgré les années qui passent, Diego Costa et Luis Suárez restent des références, et alternent au poste de 9, soutenus par le diamant portugais João Félix, prêt à exploser au bout d'une saison d'adaptation. Au Camp Nou, ses jambes vieillissantes finissaient par porter préjudice aux rouages de la possession locale. Par contre, malgré les années, le Pistolero ne s'est jamais vraiment arrêté de marquer. En six ans en Catalogne, les filets ont tremblé 195 fois au bout des assauts de l'Uruguayen. Poussé vers la sortie au Barça, Luis Suárez a trouvé refuge au sommet du dispositif de Diego Simeone. Une garantie de points plus facilement gagnés en Liga, mais encore un attaquant capable de dominer la CL ?