coach - Marcelino, 14/05/1965

? Il a remporté deux trophées nationaux ces trois dernières saisons en Espagne sans avoir entraîné le Real, le Barça ou l'Atlético. Du jamais vu depuis La Corogne de Javier Irureta en 2000.
...

? Il a remporté deux trophées nationaux ces trois dernières saisons en Espagne sans avoir entraîné le Real, le Barça ou l'Atlético. Du jamais vu depuis La Corogne de Javier Irureta en 2000. ? Fan inconditionnel du 4-4-2, Marcelino a la particularité de ne quasiment jamais changer son plan de jeu. La saison passée, en 21 matches de Liga, il a utilisé ce dispositif ... 21 fois. ? Il a fait monter deux clubs différents en Primera Divsión. Le Recreativo Huelva en 2006 et le Racing Santander en 2009. IN Álex Petxa (Real Sociedad). OUT Imanol García de Albéniz & Iñigo Vicente (Mirandes), Ibai Gómez & Iago Herrerín (libres). De manière assez anonyme, Iñaki Williams se rapproche petit à petit d'un record assez incroyable pour un joueur de champ. L'attaquant espagnol vient en effet d'enchaîner 185 matches consécutifs de Liga. En d'autres termes, ça signifie que depuis le 17 avril 2016 et un déplacement à Malaga, il n'a pas loupé un seul match de son équipe. Petit à petit, il se rapproche du record absolu détenu par Antonio Larranaga et ses 202 rencontres consécutives. Le problème, c'est que cette statistique impressionnante mise à part, son bilan chiffré fait pâle figure. 66 pions en 296 rencontres, c'est trop peu pour un avant-centre. Son record sur une saison n'est que de treize buts. Changer d'air lui ferait sans doute le plus grand bien. Mais avec un contrat blindé jusqu'en 2028 greffé d'une clause libératoire à 135 millions, on voit mal qui voudrait et surtout pourrait le sortir de sa zone de confort.