Une année n'est pas l'autre. Il y a un an, Aston Villa a loupé la promotion sous le regard de Doug Ellis, l'homme d'affaires britannique, ex-propriétaire du club. Fulham a remporté la finale à Wembley. Cette saison, c'est l'inverse : l'équipe londonienne est au trente-sixième dessous, puisqu'elle redescend en D2 tandis que Birmingham fait la fête....

Une année n'est pas l'autre. Il y a un an, Aston Villa a loupé la promotion sous le regard de Doug Ellis, l'homme d'affaires britannique, ex-propriétaire du club. Fulham a remporté la finale à Wembley. Cette saison, c'est l'inverse : l'équipe londonienne est au trente-sixième dessous, puisqu'elle redescend en D2 tandis que Birmingham fait la fête. Cette fois, Villa a gagné la finale qui vaut quelque 150 millions d'euros. La victime ? Derby County et Frank Lampard. Le match s'est déroulé devant le Prince William, supporter notoire de Villa, mais sans Doug Ellis, décédé cet automne à l'âge de 94 ans. Ellis a vendu son club en 2006 à l'Américain Randy Lerner. Le champion 1981 n'était plus que l'ombre de lui-même, faute d'investissements. Ses successeurs ne sont pas non plus parvenus à rendre sa grandeur à Villa. En 2014, Lerner a décidé de jeter l'éponge mais il a mis deux ans à vendre le club, après sa relégation, à un homme d'affaires chinois, Xia Jiantong. Celui-ci a chargé Steve Bruce de redresser l'équipe. Il a loupé la montée et de nouveaux patrons sont arrivés, d'Égypte et d'Amérique. Bruce est resté en poste mais il a galvaudé le début de la saison et ses patrons sont intervenus début octobre et Villa a dû se trouver un nouveau manager. Dean Smith a eu le poste, épaulé par un grand nom : John Terry. Les débuts du duo ont été difficiles car l'équipe dépendait trop du médian offensif Jack Grealish. Mais une fois la machine lancée, grâce à de nouvelles emplettes en hiver, Aston Villa a piqué un joli sprint, aidé par une bonne portion de chance. Villa n'a terminé qu'en cinquième position, à vingt points de Norwich, le champion, et il ne s'est qualifié pour la finale des play-offs contre West Brom qu'aux tirs au but.