L'enfant de la ville est parti. Né à Birmingham, Jack Grealish a quitté Aston Villa, après vingt ans passés au club. Le 5 août, l'international anglais a rejoint Manchester City, contre un chèque estimé à 117 millions d'euros, devenant ainsi le joueur le plus cher de l'histoire de la Premier League. Mais malgré la peine suscitée par son départ, le...

L'enfant de la ville est parti. Né à Birmingham, Jack Grealish a quitté Aston Villa, après vingt ans passés au club. Le 5 août, l'international anglais a rejoint Manchester City, contre un chèque estimé à 117 millions d'euros, devenant ainsi le joueur le plus cher de l'histoire de la Premier League. Mais malgré la peine suscitée par son départ, les supporters des Villans ont des raisons d'aller de l'avant. Leur club a réalisé l'un des mercatos les plus ambitieux du championnat anglais (105 millions d'euros dépensés jusqu'à présent). En un été, Aston Villa a conclu trois des quatre plus gros transferts de son histoire. Le nouveau recordman, Emiliano Buendia, meilleur joueur de Championship la saison dernière avec Norwich, a débarqué contre plus de 38 millions d'euros. Un mois plus tard, les signatures de Danny Ings (35M) et de Leon Bailey (32M) ont été annoncées. Le premier, auteur de 38 buts sur les deux dernières saisons, est arrivé de Southampton, tandis que l'ancien Genkois est destiné à remplacer Grealish sur l'aile gauche. Villa s'est également attaché les services de l'expérimenté Ashley Young (369 matches de Premier League) et du jeune Axel Tuanzebe, formé à Manchester United. Le club de Birmingham s'est donc donné les moyens d'élever ses ambitions. En 2020-2021, les Villans ont terminé onzièmes du classement, leur meilleure place dans l'élite depuis dix ans. Cette saison, leur objectif sera sans doute d'atteindre la première partie de tableau. Une chose est sûre: Aston Villa fera partie des équipes à suivre en Angleterre.