Après 11 journées, le statisticien de la D1 Claude Henrot enregistre une hausse de 10 % de son assistance. Fait étonnant, Westerlo est avant-dernier avec 3.970 spectateurs contre 6.069 il y a un an. Le Kuipje n'a évidemment encore accueilli aucun ténor. Ainsi, Anderlecht ne s'y déplacera qu'en avril, théoriquement en pleine lutte pour le titre. Les Campinois ont perdu un match attractif, le derby contre le Lierse, rétrogradé. Autre fait rassurant, Westerlo a écoulé le même nombre d'abonnements que l'e...

Après 11 journées, le statisticien de la D1 Claude Henrot enregistre une hausse de 10 % de son assistance. Fait étonnant, Westerlo est avant-dernier avec 3.970 spectateurs contre 6.069 il y a un an. Le Kuipje n'a évidemment encore accueilli aucun ténor. Ainsi, Anderlecht ne s'y déplacera qu'en avril, théoriquement en pleine lutte pour le titre. Les Campinois ont perdu un match attractif, le derby contre le Lierse, rétrogradé. Autre fait rassurant, Westerlo a écoulé le même nombre d'abonnements que l'exercice précédent. Le FC Dender ferme la marche avec 3.963 personnes. Le Cercle Bruges, la révélation de ce début de saison, vit sur un nuage : avant le derby de ce vendredi contre le Club, il avait déjà une assistance moyenne de 8.515 fans. Au terme du choc brugeois, il pourrait même avoir déjà dépassé l'assistance de toute la saison précédente. Il y a deux ans, le Cercle se produisait devant 4.500 personnes en moyenne. D'aucuns mettaient en doute sa capacité de survie économique, faute de spectateurs. Lors de la visite d'Anderlecht, 18.000 personnes se sont déplacées. Le Cercle a un potentiel appréciable au sein de la Ville et aux alentours tandis que le Club draine des supporters dans l'ensemble du pays. Le Cercle doit son succès actuel à la qualité de son football, à ses résultats mais aussi à son caractère familial et aux chances qu'il offre aux jeunes. YR Malines se frotte les mains également. Malgré des résultats sportifs médiocres, il est cinquième avec 11.393 visiteurs, derrière le Club Bruges (25.090), qui après le nouveau record battu ce week-end renforce son leadership, Anderlecht (24.926), le Standard (24.873) et le RC Genk (22.902) ; et juste devant Gand (10.230). Le club a toujours été très populaire, y compris à l'échelon inférieur. Le Malinois considère en fait le football comme une fête, un événement familial et l'absence de succès sportifs ne modifie pas sa vision. Les supporters de Malines sont généralement jeunes et enthousiastes, ils prônent la camaraderie. Atout appréciable, ils soutiennent inconditionnellement leurs couleurs, y compris dans les pires moments. 13e Mouscron est passé de 5.124 à 6.169 spectateurs et Mons, 15e, de 4.457 à 4.929 et ont donc enregistré une légère hausse. En revanche, le Brussels (16e) est en baisse. Il a perdu 449 spectateurs (4.068 au lieu de 4.517). Les autres clubs du bas du classement en baisse sont Saint-Trond (-771) et Lokeren (-539). Point noir pour l'instant : Charleroi est 7e avec 10.062 spectateurs de moyenne mais 1.222 spectateurs de moins que la saison passée, mais il peut se rattraper évidemment ! FRéDéRIC VANHEULE