Petit retour en arrière de deux ans. Le premier match amical préparatoire à la saison de Jupiler Pro League, le samedi 9 juillet 2016 contre l'Union Saint-Gilloise, vient de se terminer. On s'aperçoit directement que l'AS Eupen, néo-promu parmi l'élite, a un problème sur le flanc droit. Le titulaire, Raoul Kenne, a dû interrompre les entraînements pour une arythmie cardiaque.

" En fait, à cette position, nous n'avons pas vraiment d'alternative pour Kenne ", admet l'entraîneur Jordi Condom. Le Camerounais devra arrêter le football en cours de saison et son contrat sera résilié. Mais Eupen n'engage pas de remplaçant, même s'il lui reste tout le mois d'août pour le faire. La direction sportive a un autre plan.

" Nous avons dans le viseur un très bon joueur pour le poste d'arrière droit, un garçon de l'académie Aspire, mais il n'a pas encore 18 ans. Nous attendrons donc son anniversaire pour le faire venir, il pourra alors obtenir un permis de travail, il s'entraînera quelques fois avec nous et nous verrons si nous pourrons l'intégrer. Si nous achetions un autre joueur aujourd'hui, cela équivaudrait à barrer le chemin de Moussa Wague, puisque c'est de lui qu'il s'agit. "

Ce Wague est-il tellement bon, au point qu'Eupen puisse se permettre de jouer sans arrière droit pendant plusieurs mois ? " J'estime que oui ", répond laconiquement Condom.

Le 4 octobre 2016, le jeune Sénégalais fête ses 18 ans. Le jeudi 20 octobre, il participe à son premier entraînement avec l'AS Eupen. Il n'aura le droit de jouer qu'après la trêve hivernale, lors du l'ouverture du mercato. Il pourra alors être définitivement transféré de l'académie Aspire. Pendant le stage à Doha, il fait directement forte impression durant ses premiers matches amicaux, contre le Bayern Munich et Shanghai.

À 13 ans au Qatar

Durant la trêve hivernale, il se joint à l'effectif, avec le défenseur central ivoirien Silas Gnaka. Comme lui, ce dernier est arrivé à 13 ans à l'académie Aspire. Fin janvier, Wague effectue ses débuts à domicile contre le KRC Genk. Il est remplacé après 83 minutes. Il ne jouera pas les matches suivants, mais lorsqu'il recevra à nouveau sa chance, lors d'un déplacement à Gand, Eupen fait un grand pas vers le maintien.

Il restera dans le onze de base jusqu'à la fin de la phase classique du championnat. Il n'a que deux mois d'expérience en première division lorsque le sélectionneur Aliou Cissé fait appel à lui pour le match amical Angleterre-Sénégal du 23 mars 2017. A Londres, Wague dispute l'intégralité des 90 minutes. Il est encore repris pour les matches de qualification à la Coupe du Monde. Cette saison-là, Wague jouera 14 matches pour Eupen, play-offs 2 y compris.

La saison dernière, il a perdu sa place juste après le changement d'entraîneur. Mickaël Tirpan profite d'une blessure aux adducteurs du Sénégalais pour devenir une valeur sûre comme arrière droit offensif. Pourtant, à la fin du championnat, une convocation arrive dans la boîte aux lettres du club germanophone. Elle émane de a fédération sénégalaise de football.

Pour la première fois en 70 ans, l'AS Eupen compte dans ses rangs un participant à la Coupe du Monde. " Pour l'AS Eupen, c'est la preuve qu'un talent footballisique peut parfaitement se développer chez nous ", réagit fièrement le directeur général Christoph Henkel.

On est tout aussi fier à Doha, où l'acamédie Aspire a été créée en 2007. En 2010, on s'était demandé ce qu'il fallait faire des talents formés dans la capitale du Qatar : les libérer ou trouver un club européen susceptible de les accueillir et de les mettre en vitrine, afin que les grands clubs puissent les voir à l'oeuvre.

C'est la deuxième solution qui est privilégiée. L'occasion se présente lorsque l'AS Eupen, alors en deuxième division belge, se retrouve au bord de la faillite et cherche un repreneur pour quelques millions d'euros. En outre - un détail qui n'est pas sans importance - il n'y a aucune limitation du nombre de joueurs non-européens autorisés en Belgique. Une belle opportunité pour le développement de jeunes talents africains ou asiatiques.

Un back droit moderne

Six ans après la reprise de l'AS Eupen et onze ans après la création de l'académie Aspire, un joueur a atteint le plus haut niveau. Il a franchi avec succès toutes les étapes. La trajectoire de Wague doit aussi agir un stimulant pour les jeunes talents qataris. Leur pays, on le sait, organisera la Coupe du Monde dans quatre ans et sera automatiquement qualifié.

" Pour l'académie, à Doha, c'est une confirmation que leur travail porte ses fruits ", se réjouit Henkel. " A Eupen, nous essayons de poursuivre le développement de ces jeunes talents. C'est chez nous qu'ils doivent gravir les dernières marches qui les conduiront vers les sommets. "

Henkel n'est pas surpris que Wague ait été repris dans l'équipe nationale sénégalaise pour la Coupe du Monde. " Il avait déjà été appelé précédemment. Ce qui m'a plus surpris, c'est le fait qu'il ait joué, et bien joué. Il s'est très bien développé. N'oubliez pas qu'il est encore très jeune et que tout est allé très vite pour lui. Il a toujours été considéré comme l'un des grands talents de l'académie, avec ses impulsions offensives qui font de lui un arrière droit moderne. Avec un peu de chance, Henry Onyekuru aurait aussi pu être présent en Russie. "

A Eupen, Henkel a été témoin des progrès fulgurants réalisés par Wague. " Sa principale qualité, c'est son jeu de position, et le fait qu'avec sa vitesse, il est toujours capable de créer le danger sur son flanc. Il doit encore travailler ses centres. Mais à la Coupe du Monde aussi, il s'est montré très actif comme défenseur. "

Le plus curieux, c'est qu'il a été sélectionné alors qu'il n'était pas toujours un titulaire indiscutable à Eupen. " C'est exact ; il a connu un petit passage à vide après une blessure, juste avant la trêve hivernale. A la reprise, il n'avait pas encore retrouvé sa meilleure condition, ce qui explique qu'il n'était pas toujours aligné. "

Avec le départ de Tirpan pour Lokeren, la place de Wague sur le flanc droit s'est de nouveau libérée. Le joueur a cependant déclaré lors de sa sélection pour la Coupe du Monde, qu'il ne savait pas encore s'il irait au bout des deux ans de contrat qui lui restent.

" Je ne sais pas si je jouerai encore pour l'AS Eupen la saison prochaine. Cela dépendra du déroulement de la Coupe du Monde. Si la chance d'aller jouer plus haut se présente, je ne vais pas la laisser passer. C'est tout de même le rêve de tout joueur, de jouer le plus haut possible ? "

Pas encore de proposition

Eupen ignore encore quel sera l'avenir de Wague, admet Henkel. " Nous n'avons pas encore reçu de proposition pour lui. A l'heure où je vous parle, il entre toujours dans nos plans pour la saison prochaine. "

D'autres Wague ne débarqueront pas cet été à Eupen. La source s'est-elle déjà tarie ? " Non ", dit Henkel. " Simplement, nous n'avons pas trouvé dans cette génération quelqu'un susceptible de réellement nous renforcer. Mais, l'hiver prochain, d'autres talents débarqueront de Doha, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. " Onze ans après la création de l'académie Aspire, un joueur formé là-bas a atteint le plus haut niveau.

Moussa Wague a inscrit un but pour le Sénégal face au Japon lors du Mondial., belgaimage
Moussa Wague a inscrit un but pour le Sénégal face au Japon lors du Mondial. © belgaimage
Petit retour en arrière de deux ans. Le premier match amical préparatoire à la saison de Jupiler Pro League, le samedi 9 juillet 2016 contre l'Union Saint-Gilloise, vient de se terminer. On s'aperçoit directement que l'AS Eupen, néo-promu parmi l'élite, a un problème sur le flanc droit. Le titulaire, Raoul Kenne, a dû interrompre les entraînements pour une arythmie cardiaque. " En fait, à cette position, nous n'avons pas vraiment d'alternative pour Kenne ", admet l'entraîneur Jordi Condom. Le Camerounais devra arrêter le football en cours de saison et son contrat sera résilié. Mais Eupen n'engage pas de remplaçant, même s'il lui reste tout le mois d'août pour le faire. La direction sportive a un autre plan. " Nous avons dans le viseur un très bon joueur pour le poste d'arrière droit, un garçon de l'académie Aspire, mais il n'a pas encore 18 ans. Nous attendrons donc son anniversaire pour le faire venir, il pourra alors obtenir un permis de travail, il s'entraînera quelques fois avec nous et nous verrons si nous pourrons l'intégrer. Si nous achetions un autre joueur aujourd'hui, cela équivaudrait à barrer le chemin de Moussa Wague, puisque c'est de lui qu'il s'agit. " Ce Wague est-il tellement bon, au point qu'Eupen puisse se permettre de jouer sans arrière droit pendant plusieurs mois ? " J'estime que oui ", répond laconiquement Condom. Le 4 octobre 2016, le jeune Sénégalais fête ses 18 ans. Le jeudi 20 octobre, il participe à son premier entraînement avec l'AS Eupen. Il n'aura le droit de jouer qu'après la trêve hivernale, lors du l'ouverture du mercato. Il pourra alors être définitivement transféré de l'académie Aspire. Pendant le stage à Doha, il fait directement forte impression durant ses premiers matches amicaux, contre le Bayern Munich et Shanghai. Durant la trêve hivernale, il se joint à l'effectif, avec le défenseur central ivoirien Silas Gnaka. Comme lui, ce dernier est arrivé à 13 ans à l'académie Aspire. Fin janvier, Wague effectue ses débuts à domicile contre le KRC Genk. Il est remplacé après 83 minutes. Il ne jouera pas les matches suivants, mais lorsqu'il recevra à nouveau sa chance, lors d'un déplacement à Gand, Eupen fait un grand pas vers le maintien. Il restera dans le onze de base jusqu'à la fin de la phase classique du championnat. Il n'a que deux mois d'expérience en première division lorsque le sélectionneur Aliou Cissé fait appel à lui pour le match amical Angleterre-Sénégal du 23 mars 2017. A Londres, Wague dispute l'intégralité des 90 minutes. Il est encore repris pour les matches de qualification à la Coupe du Monde. Cette saison-là, Wague jouera 14 matches pour Eupen, play-offs 2 y compris. La saison dernière, il a perdu sa place juste après le changement d'entraîneur. Mickaël Tirpan profite d'une blessure aux adducteurs du Sénégalais pour devenir une valeur sûre comme arrière droit offensif. Pourtant, à la fin du championnat, une convocation arrive dans la boîte aux lettres du club germanophone. Elle émane de a fédération sénégalaise de football. Pour la première fois en 70 ans, l'AS Eupen compte dans ses rangs un participant à la Coupe du Monde. " Pour l'AS Eupen, c'est la preuve qu'un talent footballisique peut parfaitement se développer chez nous ", réagit fièrement le directeur général Christoph Henkel. On est tout aussi fier à Doha, où l'acamédie Aspire a été créée en 2007. En 2010, on s'était demandé ce qu'il fallait faire des talents formés dans la capitale du Qatar : les libérer ou trouver un club européen susceptible de les accueillir et de les mettre en vitrine, afin que les grands clubs puissent les voir à l'oeuvre. C'est la deuxième solution qui est privilégiée. L'occasion se présente lorsque l'AS Eupen, alors en deuxième division belge, se retrouve au bord de la faillite et cherche un repreneur pour quelques millions d'euros. En outre - un détail qui n'est pas sans importance - il n'y a aucune limitation du nombre de joueurs non-européens autorisés en Belgique. Une belle opportunité pour le développement de jeunes talents africains ou asiatiques. Six ans après la reprise de l'AS Eupen et onze ans après la création de l'académie Aspire, un joueur a atteint le plus haut niveau. Il a franchi avec succès toutes les étapes. La trajectoire de Wague doit aussi agir un stimulant pour les jeunes talents qataris. Leur pays, on le sait, organisera la Coupe du Monde dans quatre ans et sera automatiquement qualifié. " Pour l'académie, à Doha, c'est une confirmation que leur travail porte ses fruits ", se réjouit Henkel. " A Eupen, nous essayons de poursuivre le développement de ces jeunes talents. C'est chez nous qu'ils doivent gravir les dernières marches qui les conduiront vers les sommets. " Henkel n'est pas surpris que Wague ait été repris dans l'équipe nationale sénégalaise pour la Coupe du Monde. " Il avait déjà été appelé précédemment. Ce qui m'a plus surpris, c'est le fait qu'il ait joué, et bien joué. Il s'est très bien développé. N'oubliez pas qu'il est encore très jeune et que tout est allé très vite pour lui. Il a toujours été considéré comme l'un des grands talents de l'académie, avec ses impulsions offensives qui font de lui un arrière droit moderne. Avec un peu de chance, Henry Onyekuru aurait aussi pu être présent en Russie. " A Eupen, Henkel a été témoin des progrès fulgurants réalisés par Wague. " Sa principale qualité, c'est son jeu de position, et le fait qu'avec sa vitesse, il est toujours capable de créer le danger sur son flanc. Il doit encore travailler ses centres. Mais à la Coupe du Monde aussi, il s'est montré très actif comme défenseur. " Le plus curieux, c'est qu'il a été sélectionné alors qu'il n'était pas toujours un titulaire indiscutable à Eupen. " C'est exact ; il a connu un petit passage à vide après une blessure, juste avant la trêve hivernale. A la reprise, il n'avait pas encore retrouvé sa meilleure condition, ce qui explique qu'il n'était pas toujours aligné. " Avec le départ de Tirpan pour Lokeren, la place de Wague sur le flanc droit s'est de nouveau libérée. Le joueur a cependant déclaré lors de sa sélection pour la Coupe du Monde, qu'il ne savait pas encore s'il irait au bout des deux ans de contrat qui lui restent. " Je ne sais pas si je jouerai encore pour l'AS Eupen la saison prochaine. Cela dépendra du déroulement de la Coupe du Monde. Si la chance d'aller jouer plus haut se présente, je ne vais pas la laisser passer. C'est tout de même le rêve de tout joueur, de jouer le plus haut possible ? " Eupen ignore encore quel sera l'avenir de Wague, admet Henkel. " Nous n'avons pas encore reçu de proposition pour lui. A l'heure où je vous parle, il entre toujours dans nos plans pour la saison prochaine. " D'autres Wague ne débarqueront pas cet été à Eupen. La source s'est-elle déjà tarie ? " Non ", dit Henkel. " Simplement, nous n'avons pas trouvé dans cette génération quelqu'un susceptible de réellement nous renforcer. Mais, l'hiver prochain, d'autres talents débarqueront de Doha, cela ne fait pas l'ombre d'un doute. " Onze ans après la création de l'académie Aspire, un joueur formé là-bas a atteint le plus haut niveau.