Régis Laguesse est formel : " Aruna Dindane a fait le tour du problème en Belgique. Il a besoin d'autres défis, penser à sa carrière, pas à l'argent. Mais, bon, il a noté le refus d'Anderlecht d'accéder à l'offre de La Corogne qui était prête à déposer huit millions d'euros sur la table. Avant la prolongation de son contrat en 2003, il pouvait aller à Manchester United pour rien. Aruna a fait un geste pour le club, a signé pour deux ans sans gros...

Régis Laguesse est formel : " Aruna Dindane a fait le tour du problème en Belgique. Il a besoin d'autres défis, penser à sa carrière, pas à l'argent. Mais, bon, il a noté le refus d'Anderlecht d'accéder à l'offre de La Corogne qui était prête à déposer huit millions d'euros sur la table. Avant la prolongation de son contrat en 2003, il pouvait aller à Manchester United pour rien. Aruna a fait un geste pour le club, a signé pour deux ans sans grosse augmentation à la clef, est resté à condition de pouvoir partir en cas de belle possibilité. Il a aidé le club dans sa chasse au titre puis a quasiment éliminé Benfica à lui tout seul et offert la Ligue des Champions à Anderlecht. En guise de récompense, on le bloque, on l'empêche de donner une autre dimension à sa carrière. On a haussé les épaules en notant l'intérêt de West Bromwich Albion. C'est au joueur de décider si cela lui convient ou pas. En janvier, les mêmes diront que WBA est un bon club s'il accède au prix demandé par Anderlecht mais ça ne marche pas comme cela. Aruna Dindane n'a cependant pas le choix. Il va revenir mais aura retenu la leçon. En Europe, une parole n'est pas une parole. Mais le contrat est signé et il sera respecté. Le plus intelligent aurait été de le transférer avant le 31 août. A Anderlecht, on dit que sa présence bonifie les autres, leur permet même d'avoir une meilleure cote sur le marche des transferts. Là, ce n'est pas le problème d'Aruna. En janvier, les candidats à l'achat seront moins généreux. De plus, comme il n'y a pas de montant et de clause libératoire dans le contrat, car Anderlecht n'en voulait pas, le joueur restera au moins jusqu'en fin de saison. Il n'aura plus qu'un an de contrat : c'est moins cher à acheter qu'un accord de deux ans. Qui sera perdant ? Anderlecht. Un an plus tard, il sera d'office libre et donc gratuit. Et puis, la loi de 1978 existe et le dossier Mexès a dégagé d'autres pistes. On verra ". Laguesse s'est aussi exprimé auprès de Sport Foot Magazine quant au match contre Gand qu'Aruna avait brossé : " Le joueur a estimé qu'on lui avait assez raconté d'histoires. Il voulait qu'on respecte les promesses faites mais cela ne venait pas... et il a décidé de ne pas jouer contre La Gantoise. Ce n'est pas usuel comme réaction ? Non, c'est vrai, les clubs ne sont pas habitués à ce que les joueurs aient du caractère ".