1 En tant que responsable des jeunes, que pensez-vous des retours de Vincent Kompany, Simon Mignolet, Nacer Chadli et d'autres ex-Diables Rouges dans le championnat de Belgique ?
...

1 En tant que responsable des jeunes, que pensez-vous des retours de Vincent Kompany, Simon Mignolet, Nacer Chadli et d'autres ex-Diables Rouges dans le championnat de Belgique ? Même si ce n'est pas le cas pour tout le monde, la principale raison de ces retours, c'est l'espoir d'être sélectionné lors de l'EURO, l'an prochain. Si notre équipe nationale n'avait pas été au top, je pense qu'ils auraient plutôt opté pour un autre championnat. Ça ne vaut pas pour Kompany ni pour Mignolet, des valeurs sûres aux yeux de Roberto Martinez même quand ils étaient sur le banc. Mignolet avait surtout envie de rejouer et de disputer la Ligue des Champions. Mais Mirallas, Chadli, etc. étaient quand même dans l'incertitude quant à leur avenir en équipe nationale. 2 On se réjouit de voir ce que les clubs belges vont faire en Champions League. Dire qu'ils vont passer l'hiver, c'est arrogant ? Tout le monde veut jouer la phase de poule et, quand on y est, on se dit qu'on peut rivaliser avec les grands. Sur un jour, oui. Mais il ne faudra pas être déçu si, à moins de circonstances exceptionnelles (aller gagner chez le deuxième et confirmer à domicile), on lutte pour la troisième place. Ce serait déjà un deuxième succès, le premier étant déjà d'avoir déjà deux clubs qualifiés. Le plus dur est fait. Entre la troisième et la quatrième place du groupe, l'écart est ténu. Dire qu'on veut passer l'hiver n'est pas arrogant, c'est justifié. Mais il ne faut pas non plus se décourager si on n'y arrive pas. 3 Que pensez-vous de Genk après six journées ? À Bruges, en première période, ce n'était pas bon. On sent que l'équipe se cherche encore un peu. La saison dernière, Genk conservait bien le ballon. Ce n'était pas le cas à Bruges en première mi-temps, surtout derrière. Je m'attendais à une réaction après la pause mais Bruges aurait pu tuer le match. Après cinq minutes, Genk a tout de même réagi et on a vu une autre équipe. C'est bon pour la suite du championnat, sans quoi j'aurais dit qu'ils étaient tout de même un peu en dessous des meilleurs. 4 Le problème d'Anderlecht, c'est le centre-avant ? Le match contre le Standard fut, de loin, le plus mauvais d'Anderlecht cette saison mais ils ont gagné et ce n'était pas immérité. Je ne veux pas être négatif, c'est le football. Anderlecht a déjà gaspillé bêtement des points et vient d'en récupérer trois. En première mi-temps, je me suis quand même dit qu'on ne voyait pas beaucoup Isaac Kiese Thelin. Et ce n'est pas une question de talent. Je me suis alors demandé si le fait de jouer avec un centre-avant, quel qu'il soit, ne nuit-il pas au style de jeu que Kompany veut imposer ? Son objectif est de construire patiemment et de n'utiliser l'attaquant qu'en zone de vérité mais quand on a joue avec un attaquant de pointe, on perd patience, on veut lui donner des ballons. Je crois qu'Anderlecht doit encore trouver le juste milieu entre la possession de balle et la profondeur. 5 Les entraîneurs sont-ils contents que le 2 septembre soit passé ? Quelles sont les conséquences de la période des transferts pour les jeunes ? Faut-il adopter de nouvelles règles pour les protéger ? J'ai encore connu la belle époque où les agents de joueurs venaient se plaindre auprès du directeur sportif si un joueur jouait moins en août et songeait à partir. Ce n'était qu'un avertissement. Maintenant, le marché a tellement évolué que pour un entraîneur, c'est un drame. Les gens ne s'imaginent pas à quel point le mercato peut détruire beaucoup de choses qu'on a mises en place. Après une ou deux semaines, les joueurs attendent qu'on leur fixe un objectif et un plan de travail. Mais en septembre, il faut tout redéfinir. Et ça ne va faire qu'empirer, il est temps que l'UEFA intervienne. En ce qui concerne les jeunes, il n'y a malheureusement pas de solution toute faite. Comparativement au passé, les clubs ont fait de gros progrès en matière de formation, ils travaillent dur et investissent. Mais comme dans d'autres pays, la difficulté, c'est de protéger cette formation.