On s'est ennuyé à mourir pendant 45 minutes, dimanche, mais La Louvière a fait l'essentiel: battre Lommel et se donner un peu d'air. L'entraîneur des Loups ne pouvait s'empêcher de rappeler que les victoires ne découlaient pas nécessairement des meilleures prestations.
...

On s'est ennuyé à mourir pendant 45 minutes, dimanche, mais La Louvière a fait l'essentiel: battre Lommel et se donner un peu d'air. L'entraîneur des Loups ne pouvait s'empêcher de rappeler que les victoires ne découlaient pas nécessairement des meilleures prestations.Ariel Jacobs: C'est notre plus mauvais match depuis la reprise, mais nous prenons trois points. Lors des dernières semaines, nous avions eu de bonnes séquences contre de bonnes équipes, mais nous étions chaque fois rentrés bredouilles. Alors, ne soyons pas trop exigeants. J'ai remarqué que notre but avait décrispé toute l'équipe: c'est une bonne chose. Plus que crispés, ils étaient peut-être endormis parce que le classement à la fin du premier tour les avait rassurés. Nous n'avons réussi qu'un seul coup d'éclat jusqu'ici: à domicile contre le Standard, en Coupe. Tout le monde était conscient qu'il fallait absolument prendre les trois points contre Lommel.Vous recevez Genk dès ce vendredi: avec l'intention de confirmer votre redressement?Nous aborderons ce match comme tous les autres: pour le gagner, pas en visant un point. Je sais que, comme nous, Genk souffre depuis la reprise. Ce sont sans doute les effets de la Ligue des Champions qui se font sentir.Vous enchaînerez dès mardi prochain avec la demi-finale aller de la Coupe, contre Lommel: vous venez de prendre un avantage psychologique, non?Je n'en suis pas sûr. Nous avons montré jusqu'à présent que nous pouvions avoir un visage différent en Coupe et en championnat. Personne n'aurait osé prévoir que nous éliminerions Genk et le Standard. Mais Lommel présente la même particularité: qui avait prédit la qualification de cette équipe contre Bruges?Bryssinck était sur le banc dimanche: une sanction suite aux deux penalties qu'il avait provoqués au GBA?Pas du tout. Il est en moins bonne forme depuis plusieurs semaines, et si Haydock n'avait pas été malade au GBA, il aurait déjà remplacé Bryssinck. Ce joueur est conscient de sa baisse de régime et il m'a d'ailleurs proposé de jouer un peu en Réserve. Mais je lui ai plutôt conseillé de souffler.Vous avez fait rentrer Belabed pour deux minutes contre Lommel: cela veut-il dire que, pour vous, son dossier de disparition est définitivement clos?Il l'est depuis longtemps. Mais de là à dire que cette affaire n'a plus de répercussions aujourd'hui... Belabed est encore fort sollicité par la presse et cela l'oblige à repenser à tout ce qui s'est passé. Il se croit coupable et je le sens encore perturbé. Seul le temps pourra arranger les choses. (P. Danvoye)