C'était il y a un an. Dans un dossier sur l'argent noir dans le foot amateur, on donnait la parole à Charles-Eric Clesse, l'auditeur du travail du Hainaut qui attaquait le problème. Il regrettait que ses confrères d'autres provinces ne bougent pas, ce qui faussait la concurrence entre les clubs hennuyers et les autres. Il regrettait aussi la passivité de l'Union belge : " Ils continuent à fermer les yeux, ils pourraient être considérés comme complices d'une infraction. "

Aujourd'hui, il vient avec de bonnes nouvelles. Non seulement les clubs amateurs hennuyers ont pris contact avec lui après ses menaces de sanction en 2019, pour se mettre en ordre. Et en plus de ça, c'est encore plus haut que ça vient de bouger. " J'ai eu des réunions avec plusieurs organismes dont l'ONEM, l'ONSS, les Régions. " Après ces réunions, un fascicule d'une trentaine de pages vient d'être édité, avec différentes directives pour les clubs.

Les présidents des ailes francophone et néerlandophone ont marqué leur accord pour les appliquer. Elles prévoient notamment que tous les joueurs devront être déclarés et avoir un contrat de travail à partir de la saison prochaine, partout dans le pays. " Il y aura aussi des contrôles stricts ", poursuit l'auditeur. " Il y a des chômeurs qui touchent, en plus de leur chômage, 1.500 par mois en jouant au foot, sans les déclarer. Ils risquent la radiation du chômage s'ils ne se mettent pas en ordre. J'ai aussi trouvé la trace de gars qui sont officiellement invalides et touchent une rente pour ça. Mais ils jouent au foot quand même, sans déclarer leurs revenus du sport. Là aussi, on va sanctionner. "

C'était il y a un an. Dans un dossier sur l'argent noir dans le foot amateur, on donnait la parole à Charles-Eric Clesse, l'auditeur du travail du Hainaut qui attaquait le problème. Il regrettait que ses confrères d'autres provinces ne bougent pas, ce qui faussait la concurrence entre les clubs hennuyers et les autres. Il regrettait aussi la passivité de l'Union belge : " Ils continuent à fermer les yeux, ils pourraient être considérés comme complices d'une infraction. " Aujourd'hui, il vient avec de bonnes nouvelles. Non seulement les clubs amateurs hennuyers ont pris contact avec lui après ses menaces de sanction en 2019, pour se mettre en ordre. Et en plus de ça, c'est encore plus haut que ça vient de bouger. " J'ai eu des réunions avec plusieurs organismes dont l'ONEM, l'ONSS, les Régions. " Après ces réunions, un fascicule d'une trentaine de pages vient d'être édité, avec différentes directives pour les clubs. Les présidents des ailes francophone et néerlandophone ont marqué leur accord pour les appliquer. Elles prévoient notamment que tous les joueurs devront être déclarés et avoir un contrat de travail à partir de la saison prochaine, partout dans le pays. " Il y aura aussi des contrôles stricts ", poursuit l'auditeur. " Il y a des chômeurs qui touchent, en plus de leur chômage, 1.500 par mois en jouant au foot, sans les déclarer. Ils risquent la radiation du chômage s'ils ne se mettent pas en ordre. J'ai aussi trouvé la trace de gars qui sont officiellement invalides et touchent une rente pour ça. Mais ils jouent au foot quand même, sans déclarer leurs revenus du sport. Là aussi, on va sanctionner. "