Premier dossier : l'arbitrage en France. Marc Batta, ancien arbitre et directeur national de l'arbitrage au sein de la Fédération française (FFF), a vécu une semaine épouvantable. Bruno Derrien, ancien arbitre international a récemment sorti un livre : A bas l'arbitre. Dans cet ouvrage, il met en évidence tous les dysfonctionnements de l'arbitrage français et le copinage qui y règne. C'est la raison pour laquelle il est haï par la plupart des referees en fonction. En France, quand une personne est diffamée ou prétend l'être, elle bénéficie d'un délai de trois mois pour demander réparation. Batta, qui considère que toute la profession est insultée, a attendu la veille du jour de l'expiration du délai pour déposer plainte. Cela a été très...

Premier dossier : l'arbitrage en France. Marc Batta, ancien arbitre et directeur national de l'arbitrage au sein de la Fédération française (FFF), a vécu une semaine épouvantable. Bruno Derrien, ancien arbitre international a récemment sorti un livre : A bas l'arbitre. Dans cet ouvrage, il met en évidence tous les dysfonctionnements de l'arbitrage français et le copinage qui y règne. C'est la raison pour laquelle il est haï par la plupart des referees en fonction. En France, quand une personne est diffamée ou prétend l'être, elle bénéficie d'un délai de trois mois pour demander réparation. Batta, qui considère que toute la profession est insultée, a attendu la veille du jour de l'expiration du délai pour déposer plainte. Cela a été très mal perçu par la presse, parce que tout le monde sait que Derrien dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. La même semaine, la FFF a décidé de sanctionner Noël Le Graët, vice-président de la fédé et, accessoirement, président de l'En Avant Guingamp, pour ses propos tenus à l'issue la demi-finale de la Coupe de France, perdue 2-1 face à Toulouse. Il avait en effet critiqué l'arbitre Eric Poulat, qui avait expulsé Richard Soumah et Victor Zvunka, l'entraîneur de Guingamp. L'arbitrage va clairement mal en France. Et il est vraiment ridicule de s'en prendre à Derrien, dont le livre cartonne littéralement. Le mec a réussi à mettre en lumière les véritables problèmes qui gangrènent la profession. Batta doit vraiment arrêter de tout minimiser. Il n'y donc pas qu'en Belgique que l'arbitrage fonctionne mal... En Italie, la Juventus a été condamnée à disputer le match du week-end contre Lecce à huis clos (le club est allé en appel). La raison : les insultes racistes de ses supporters à l'encontre du joueur de l'Inter Mario Balotelli, footballeur italien d'origine ghanéenne. Le public a repris un c£ur " nègre de m... ! ". C'est scandaleux. Le juge qui a rendu cette décision, Gianpaolo Tosel, l'a justifiée en expliquant qu'il y avait eu un manque de réprobation de la part des autres supporters de la Juve. Je trouve ça très bien comme motivation. Qui ne dit mot consent ! Dans d'autres matches de la Juve, quand les Ultras ont entamé des chants racistes, les autres les ont sifflés. Ce qui n'a pas été le cas lors du match face à l'Inter. Le juge Tosel a aussi précisé que la non-intervention du speaker du stade faisait également partie des motifs de la décision. C'est une sanction exemplaire ! Je trouve que chez nous, on pourrait prendre les mêmes sanctions à l'égard de clubs tels que le GBA. Ses supporters s'adonnent en effet aussi à des chants racistes. Ça devrait donc donner des idées à l'Union belge. Enfin, on peut toujours rêver... Dans la rubrique " Footballeurs défoncés ", Moris Carrozzieri, joueur de Palerme, a été contrôlé positif à la cocaïne après la victoire de son club face à Torino (1-0). Maurizio Zamparini, le président du club sicilien, a déclaré qu'il était au courant que son joueur fréquentait des boîtes et qu'il avait essayé tant bien que mal de le remettre dans le droit chemin. Personnellement, je le mettrais dehors ce Carrozzieri. Point ! Il ne faut quand même pas déconner. Ces mecs touchent plein de thunes et n'adoptent même pas un comportement exemplaire. Quelle image pour la jeunesse ! Julien Faubert, footballeur français, évolue actuellement au Real de Madrid. Mais apparemment, il va y faire long feu. Il a en fait été prêté par West Ham pour un montant d'un million et demi d'euros avec option d'achat. Il vient de recevoir une amende carabinée parce qu'il a séché l'entraînement qui précédait le match face à Getafe. Dans le Daily Express, Arsène Wenger a poussé une gueulante. Il se plaint que depuis qu'Arsenal évolue dans son nouveau stade, l' Emirates Stadium, l'équipe joue moins bien. Il n'hésite pas à affirmer qu'il se sentait mieux à Highbury. Ça fait quand même chère la déclaration : 800 millions de livres, tout de même ! PROPOS RECUEILLS PAR TIM BAETE - PAR Stéphane Pauwels