Victime d'une rupture du ménisque du genou droit le 27 septembre, lors d'un match de Ligue des Champions contre le Werder Brême, Samuel Eto'o a fait sa réapparition sur une pelouse de la Liga il y a dix jours : il est monté au jeu à la 85e minute du match à Osasuna, alors qu'il avait à peine repris les entraînements collectifs au cours de la semaine écoulée. " Il avait été convenu avec le staff que je jouerais quelques minutes ", explique-t-il. " Cela m'a procuré un plaisir fou de retrouver le terrain. Ces quatre mois de rééducation m'ont parus très longs. J'ai ressenti de bonnes sensations en foulant la pelouse de Pampelune, mais je suis encore très loin de ma forme optimale. Je dois retrouver le rythme, en ...

Victime d'une rupture du ménisque du genou droit le 27 septembre, lors d'un match de Ligue des Champions contre le Werder Brême, Samuel Eto'o a fait sa réapparition sur une pelouse de la Liga il y a dix jours : il est monté au jeu à la 85e minute du match à Osasuna, alors qu'il avait à peine repris les entraînements collectifs au cours de la semaine écoulée. " Il avait été convenu avec le staff que je jouerais quelques minutes ", explique-t-il. " Cela m'a procuré un plaisir fou de retrouver le terrain. Ces quatre mois de rééducation m'ont parus très longs. J'ai ressenti de bonnes sensations en foulant la pelouse de Pampelune, mais je suis encore très loin de ma forme optimale. Je dois retrouver le rythme, en me donnant à fond à l'entraînement et en augmentant progressivement mon temps de jeu ". LionelMessi, qui s'était blessé le 12 novembre, frappe également à la porte de l'équipe Première, lui aussi. Le Barça récupère donc progressivement ses forces vives pour le sprint final. " Si nous sommes les sauveurs ? Barcelone n'a pas besoin de sauveurs ! ", affirme Eto'o. " L'équipe s'en est très bien sortie sans nous ". Effectivement. Si cette vilaine blessure a peut-être coûté le Ballon d'Or à Eto'o (qui avait inscrit quatre buts au cours des quatre premiers matches de Liga), l'équipe a limité la casse en son absence : en 16 matches de championnat, elle a remporté neuf victoires, concédés cinq partages et subi deux défaites (2-0 au Real Madrid et 3-1 à l'Espanyol). Elle s'est aussi qualifiée pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. EidurGudjohnsen, qui avait été transféré de Chelsea pour être la doublure d'Eto'o, s'est révélé utile mais c'est surtout JavierSaviola qui a explosé, alors que FrankRijkaard n'en voulait pas et l'avait placé sur une voie de garage. Barcelone voulait se séparer de Saviola, mais l'Argentin a réalisé un mois de janvier extraordinaire : il a notamment réalisé un hat-trick contre Alavés, en Coupe du Roi, et a trouvé le chemin des filets en plusieurs occasions dans la Liga. " J'avais été critiqué lorsque j'avais décidé de rester au Nou Camp alors que Rijkaard ne comptait pas sur moi ", rappelle-t-il. " Aujourd'hui, je me réjouis de ce choix. Ceux qui m'avaient critiqué à l'époque peuvent apprécier mon football. Pour un joueur, c'est toujours très agréable de se sentir utile ". DAVID BECKHAM, que Fabio Capello avait relégué dans la tribune il y a 15 jours, avait été convoqué pour le déplacement à la Real Sociedad, samedi passé. L'Anglais n'est pas un ingrat : alors que son équipe était menée, il a lui-même inscrit le but égalisateur. Ruud van Nistelrooy allait signer le but de la victoire un peu plus tard. JUAN ROMAN RIQUELME (28 ans), qui n'est pas en odeur de sainteté avec l'entraîneur chilien de Villarreal Manuel Pellegrini, a finalement été prêté pour six mois à Boca Juniors, où il avait déjà évolué de 1996 à 2000 avant de prendre la direction de l'Espagne. ROBERTO AYALA (33 ans), le défenseur argentin qui arrive en fin de contrat à Valence, a déjà signé un contrat de trois ans en faveur de Villarreal, qui débutera le 1er juillet. Le mercato estival commence tôt... LUIS ARAGONES n'est pas raciste ! C'est ce qu'a estimé une cour de justice madrilène. Le sélectionneur de l'équipe nationale avait été condamné à 3.000 euros d'amende par la fédération espagnole en mai 2005 pour des propos désobligeants tenus à l'égard de Thierry Henry, pour " motiver ses joueurs ". LE REAL MADRID est le club le plus riche du monde, selon une étude de Deloitte & Touche. Avec 292,2 millions d'euros de chiffre d'affaires sur la saison 2005-2006, il devance le... FC Barcelone : 259,1 millions. Le classement ne tient pas compte des transferts, de la TVA et autres taxes sur les ventes. D. DEVOS