Tarragone, baptisée Tarraco à l'époque de la Rome impériale, revit des moments de splendeur avec le retour en D1 du Nastic, diminutif de Gimnastic car la gym était l'unique discipline pratiquée lors de la fondation du club en 1886. La réussite actuelle tient son origine dans un projet lancé à l'aube de la saison 2002-2003, lorsque l'équipe descendit en Segunda B, l'équivalent de notre D3. Lorsque le club retrouva la D2 en juin 2004, le président Josep Andreu lança du balcon de l'hôtel de Ville : " Dans trois ans, nous serons en D1 ". Le pari a été réussi avec un an d'avance.
...

Tarragone, baptisée Tarraco à l'époque de la Rome impériale, revit des moments de splendeur avec le retour en D1 du Nastic, diminutif de Gimnastic car la gym était l'unique discipline pratiquée lors de la fondation du club en 1886. La réussite actuelle tient son origine dans un projet lancé à l'aube de la saison 2002-2003, lorsque l'équipe descendit en Segunda B, l'équivalent de notre D3. Lorsque le club retrouva la D2 en juin 2004, le président Josep Andreu lança du balcon de l'hôtel de Ville : " Dans trois ans, nous serons en D1 ". Le pari a été réussi avec un an d'avance. LuisCesar Sampedro, l'entraîneur de la montée, est un habile communicateur, capable de tirer le maximum de ses joueurs. Son système se base sur un pressing constant et l'agressivité défensive de tout le bloc équipe. Le cerveau du Nastic est le directeur sportif JoséSicart. Un habile négociateur qui a su engager des joueurs à prix réduit, parfois gratuitement. Des joueurs qui, en plus de leur rendement, se sont impliqués dans le projet grenat... alors que l'équipe a toujours joué en rouge. Le club passa trois saisons en D1 : de 1947 à 1950... à l'époque franquiste, quand l'appellation d' équiperouge n'aurait pas été bien perçue. Comme les équipements étaient conservés toute une saison, il leur arrivait de déteindre pour passer au grenat. Sicart pense que, pour engager un joueur, il faut être patient. Eviter de se précipiter. C'est ce qui a prévalu, par exemple, pour JavierPortillo, l'ancien joueur du Real Madrid prêté l'an passé au Club Bruges. Il faut parfois, aussi, être malin. Comme dans le cas d' AnibalMatellan, qui avait signé à la Lazio. Le Nastic lui a proposé un contrat le jour où la justice italienne a relégué la Lazio en Série B. L'Argentin a signé. Deux jours plus tard, la Lazio se retrouvait de nouveau en Série A. Les locations sont aussi à la mode à Tarragone. C'est le cas pour l'arrière gauche ManuRuz (Valence), le défenseur central international paraguayen JulioCesarCaceres (Nantes) et l'attaquant congolais au passeport portugais ArizaMakukula (FC Séville). Le seul élément pour lequel une somme appréciable a été déboursée - 800.000 euros, au Cruzeiro - est le flanc gauche brésilien GilbertoRibeiro. CICINHO, l'arrière droit brésilien du Real Madrid, s'est gravement blessé lors du match au Betis, samedi. Le premier diagnostic faisait état d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Le club a l'autorisation d'engager un joueur supplémentaire pour pallier cette blessure. FERNANDO TORRES a prolongé son contrat avec l'Atletico Madrid jusqu'en juin 2009. GERMAN LUX, le gardien de River Plate qui fut champion olympique avec l'Argentine en 2004, a signé pour Majorque. Il rejoindra les îles Baléares en janvier. FERNANDO LAMIKIZ, le président de l'Athletic Bilbao, va présenter sa démission. En attendant les élections, il devrait être remplacé par une dame, Ana Urkijo. JAVIERCLEMENTE, actuellement sélectionneur de la Serbie, s'est dit prêt à conseiller son ancien club, l'Athletic Bilbao. Ce qui n'a guère été apprécié du côté de Belgrade. BARCELONE conserve la Supercoupe d'Espagne conquise en août. L'Espanyol, son adversaire, avait introduit un recours parce que Puyol et Xavi avaient prétexté de fausses blessures pour louper le match amical de l'équipe nationale en Islande le 15, alors qu'ils se sont alignés le 16 avec leur club, mais il a été débouté. LA COROGNE a avancé son match du dimanche 1er octobre contre la Real Sociedad à 18 h 00 (au lieu de 20 h 00) pour permettre à son gardien juif Aouate de pouvoir célébrer le Yom Kipur. OSASUNA, qui a réalisé la meilleure saison de son histoire en terminant à la quatrième place, a enregistré un bénéfice de 6.173.914 euros la saison dernière. D. DEVOS