L'Anzhi Makhatchkala s'est assuré, dimanche à l'issue de son dernier match de championnat face au Zenit de Nicolas Lombaerts, d'une place en Europa League. Une jolie performance pour ce club qui végétait encore en D2 il y a trois ans.
...

L'Anzhi Makhatchkala s'est assuré, dimanche à l'issue de son dernier match de championnat face au Zenit de Nicolas Lombaerts, d'une place en Europa League. Une jolie performance pour ce club qui végétait encore en D2 il y a trois ans. Mais l'Anzhi n'est pas un club comme les autres. Makhatchkala c'est la propriété du célèbre milliardaire Suleyman Kerimov. Un homme capable d'attirer des vedettes internationales de la trempe de Roberto Carlos ou Samuel Eto'o au fin fond du Daguestan. Le propriétaire d'une équipe qui s'entraîne quotidiennement à 2.000 km du stade où elle joue ses matches à domicile. Un homme qui ne se refuse rien, pas même l'embauche du Batave Guus Hiddink, à coup de milliards de roubles. Alors évidemment l'Europa League c'était la moindre des choses. Ce député de la Douma, à la tête d'une fortune estimée à plus de 7 milliards de dollars n'a qu'une seule coupe en tête, celle aux grandes oreilles, la Ligue des Champions. Ce ne sera pas pour cette année. A l'issue d'un championnat exceptionnellement long d'un an et demi, afin de calquer son déroulement sur celui des compétitions européennes majeures, l'Anzhi a terminé à la 5e place, synonyme d'entrée en lice au 2e tour préliminaire de la Ligue Europa. Pourtant, malgré l'embauche des Roberto Carlos, Eto'o, MbarkBoussoufa, Joao Carlos, Jucilei, Mehdi Carcela, Samba et autre YuriZhirkov, le team ne s'est qualifié que d'extrême justesse pour les play-offs donnant droit à une place européenne. Les Jaune et Noir n'ont dû leur salut qu'à l'arrivée de Hiddink, libre après une pige aux commandes de l'équipe nationale turque, en février dernier. Sous la houlette du Néerlandais, Anzhi a réalisé un joli parcours face aux ténors du championnat russe. Seul le champion, Saint-Pétersbourg, a totalisé plus de points durant le sprint final. Mais il est écrit que le club n'en restera pas là : Kerymov compte bien délier les cordons de sa bourse afin de renforcer un noyau qui regorge déjà d'internationaux. Les noms d' Ezequiel Lavezzi, Raul Meireles, John Obi Mikel, Giuseppe Pazzini ou encore Yohan M'Vila ont déjà été associés à la formation russe. Des vedettes que l'on pourrait avoir la chance de voir évoluer sur notre sol en cas de confrontation avec un club belge en Europa League ! JULES MONNIER L'arrivée de Guus Hiddink a été déterminante pour la qualification.