Après neuf ans aux Pittsburgh Steelers et un échec de quelques mois aux Oakland Raiders, Antonio Brown semblait sur la bonne voie. Le 7 septembre, il tombait d'accord avec les New Engeland Patriots, qui lui offraient 13,5 millions pour une saison et une prime à la signature de 8 millions. Deux jours plus tard, le club du Massachusetts était prêt à ajouter 18 millions pour une saison supplémentaire. Avec la bénédiction du quarterbackTom Brady, prêt à accueillir provisoirement son nouvel équipier chez lui. Mais le 11 sept...