Raymond Goethals aurait dû être l'invité du Week-End Sportif de la VRT dimanche dernier. Cloué au lit par un gros refroidissement, il fut remplacé par Aimé Anthuenis pour un entretien très intéressant avant Espagne- Belgique. Un match dont l'entraîneur fédéral espère ramener un point. Il dit aussi ne pas craindre un limogeage en cas de défaite.
...

Raymond Goethals aurait dû être l'invité du Week-End Sportif de la VRT dimanche dernier. Cloué au lit par un gros refroidissement, il fut remplacé par Aimé Anthuenis pour un entretien très intéressant avant Espagne- Belgique. Un match dont l'entraîneur fédéral espère ramener un point. Il dit aussi ne pas craindre un limogeage en cas de défaite. Pourtant, les problèmes ne manquent pas : il a fallu une dizaine de minutes pour les énumérer et quasi une sélection nationale de cas difficiles a été dressée : Peersman, Simons, Clement, Van Damme, Baseggio, Bisconti, Vermant, Sonck, Buffel, Pieroni, Dufer et Emile Mpenza. " Je ne nie pas qu'il y a des problèmes mais on ne peut pas chaque fois sortir des internationaux de son chapeau ", dit Anthuenis, qui rappelle à chaque occasion qu'il a songé à Kompany et Peersman avant tout le monde. " Je reste convaincu que c'est avec les joueurs que vous avez cités qu'on doit y arriver ". N'empêche que les questions délicates ne manquaient pas. Peersman subit-il une pression trop forte ? " Il est dans une phase que chaque gardien traverse dans sa carrière et doit subir une confrontation perpétuelle à Zitka mais reste mon numéro 1 ". Anthuenis comprend-il la décision de Broos d'écarter Baseggio au profit de Zetterberg ? " Oui. Tout le monde sait que Walter était plus fort au premier tour l'an dernier. Il n'est pas d'accord quand on dit qu'il n'est pas tout à fait au point physiquement mais je suis certain qu'il tirerait plus de profit de ses qualités si c'était le cas ". Kompany doit-il jouer dans l'entrejeu ? " C'était une option mais la blessure de Simons change un peu la donne ". Buffel et Sonck ont-ils suffisamment de talent ? " Si on se met à douter de leurs qualités, on peut douter de toute l'équipe. Le problème, c'est que ce ne sont pas vraiment des attaquants de pointe. J'espérais que l'équipe nationale leur permettrait d'oublier les problèmes dans leur club mais ce ne fut pas le cas contre la Lituanie ". Faut-il aller rechercher Emile Mpenza ? " Il faut que le joueur fasse preuve d'un minimum de bonne volonté ". (P. Sintzen)P.Sintzen