Pourquoi les négociations avec VOO ont-elles autant duré ?

Car il fallait régler un certain nombre de détails. Mais le dialogue n'a jamais été rompu. Chacun devait s'y retrouver et nous avons trouvé une solution pour que VOO intègre Eleven de façon complémentaire à son offre. On a tendance à oublier que nous sommes arrivés très vite sur le marché. La première chaîne a commencé à émettre le 2 août et la seconde le 22 ! Les opérateurs ne s'attendaient pas à cette immédiateté. Proximus a vite saisi la balle au bon...

Car il fallait régler un certain nombre de détails. Mais le dialogue n'a jamais été rompu. Chacun devait s'y retrouver et nous avons trouvé une solution pour que VOO intègre Eleven de façon complémentaire à son offre. On a tendance à oublier que nous sommes arrivés très vite sur le marché. La première chaîne a commencé à émettre le 2 août et la seconde le 22 ! Les opérateurs ne s'attendaient pas à cette immédiateté. Proximus a vite saisi la balle au bond mais il n'y a rien d'anormal à ce que les discussions avec VOO et Telenet aient pris plus de temps. 2017, c'est encore loin. Pourquoi pas, si cela a du sens. Ce qui est certain, c'est que les droits ne peuvent plus être proposés par un seul distributeur. Les temps ont changé et la philosophie d'Eleven, c'est le non-exclusif. Les droits sont devenus impayables, la Belgique est un petit marché et chercher la rentabilité avec de l'exclusif n'est plus possible. De plus, les habitudes des consommateurs ont changé. Internet a modifié la donne, les jeunes ne regardent plus la télévision de manière traditionnelle... C'est pour cette raison que nous trouvions important de proposer un service de streaming de qualité facile d'accès et à un prix abordable. N'oublions pas que chacun de nos matches est suivi par un journaliste francophone et flamand. Eleven, c'est 20 directs par week-end avec parfois quatre matches proposés en même temps. Avec les technologies modernes, on a un aperçu complet de ce qui se passe sur le terrain. Mais oui, on vise à être présent lors des grands événements et à proposer du contenu additionnel qu'on aura nous-mêmes produit (magazines, etc.). Autre objectif : la formation des talents et des stars de demain. Nous avons donné une chance à beaucoup de jeunes prometteurs et notre porte reste ouverte. Récemment, un jeune de Vilvoorde nous a interpellés sur la qualité de certains commentaires. Nous l'avons invité à réaliser un test et il s'est plutôt bien débrouillé. Les journalistes plus aguerris jouent un rôle de coach : pourquoi nous ne profiterions pas de leur expérience ? L'arrivée d'une 3e chaîne doit aussi nous permettre de mieux répartir nos programmes. PAR SIMON BARZYCZAK" L'arrivée d'une troisième chaîne Eleven doit nous permettre de mieux répartir nos programmes " ANOUK MERTENS