Alors que l'équipe nationale était ovationnée à Francfort pour sa place en finale de la Coupe du Monde et qu' Oliver Kahn en était élu meilleur joueur, Uli Hoeness, le manager du Bayern, présentait les ambitions du club bavarois pour la nouvelle saison.
...

Alors que l'équipe nationale était ovationnée à Francfort pour sa place en finale de la Coupe du Monde et qu' Oliver Kahn en était élu meilleur joueur, Uli Hoeness, le manager du Bayern, présentait les ambitions du club bavarois pour la nouvelle saison. Il commença son discours en soulignant la santé du foot allemand: "Nous n'avons jamais perdu notre rang au sein du football mondial, même si des doutes avaient jailli avant le départ au Japon. Des jeunes talents ont éclos malgré la pression d'un tel événement. C'est très rassurant quant à la prochaine Coupe du Monde en Allemagne. Je pense que le foot allemand vivra encore quelques années dorées".Hoeness a ensuite parlé de "son" Bayern en affirmant que le titre de champion était une absolue nécessité. Les entraînements ont repris la semaine dernière, sans les internationaux, au Lac de Tegern comme le veut la tradition. Le directeur sportif Karl-Heinz Rummenigge a directement eu des paroles encourageantes: "Lorsque j'observe la composition de notre noyau, je suis optimiste. Nous devrions développer un jeu offensif et attrayant, tout en étant efficaces, tant en Bundesliga qu'en Ligue des Champions". Après les achats de Michael Ballack, Zé Roberto et Sebastian Deisler, le Bayern doit viser le top, selon Hoeness. Seul Deisler, jeune talent en provenance du Hertha Berlin, n'entamera pas la compétition. Blessé, il a contribué à ce que le Bayern engage tout spécialement un médecin spécialiste en revalidation. L'entraîneur Ottmar Hitzfeld ne compte sur son nouveau n°10 ( Ballack porte toujours le n°13) qu'après la trêve hivernale. Hoeness a également fait savoir que Carsten Jancker pouvait quitter le club. L'international voulait lui-même partir, étant donné la concurrence avec Giovane Elber, Roque Santa Cruz, Alexander Zickler et Claudio Pizarro, auquel le club a demandé davantage de sérieux. Jancker a refusé une proposition des Ukrainiens du Shakhtor Donetsk, entraînés par l'Italien Nevio Scala. (F. Vanheule)