Comment se sont passés les adieux ?

C'était très émouvant. J'appartenais à la maison depuis sept ans. Peu de membres sont restés aussi longtemps. Personne ne s'attendait à ce que je parte. Certains joueurs m'ont dit : " On essaiera d'aller le plus loin possible en Europa League pour qu'on continue à se voir. " Le dernier stage en Autriche a été spécial. J'ai bénéficié d'une attention plus particulière du staff, des membres du personnel, de la cellule médicale. Pour célé...

C'était très émouvant. J'appartenais à la maison depuis sept ans. Peu de membres sont restés aussi longtemps. Personne ne s'attendait à ce que je parte. Certains joueurs m'ont dit : " On essaiera d'aller le plus loin possible en Europa League pour qu'on continue à se voir. " Le dernier stage en Autriche a été spécial. J'ai bénéficié d'une attention plus particulière du staff, des membres du personnel, de la cellule médicale. Pour célébrer mon départ, j'ai payé un dessert au staff et aux joueurs et, le soir, après un petit drink, je suis allée au restaurant avec les membres du personnel et de la direction. Non. Je n'ai pas un tempérament nostalgique. J'ai passé des moments fantastiques mais je préfère regarder devant moi. De beaux challenges m'attendent à RTL. J'ai envie de foncer. Je ne savais pas que Bruno allait reprendre le club aussi vite. Pour moi, c'est une excellente nouvelle car il va apporter de l'union. Il est très sensible au bien-être du personnel et avoir le soutien des supporters est un plus incontestable. Le Standard a tous les ingrédients pour trouver de la stabilité. Il sera fixé début septembre. Le sport est ma drogue et j'ai envie de toucher aux autres compétitions, comme la Coupe de Belgique. La radio est un média que j'aimerais également découvrir. J'ai pris goût à l'animation et un aspect comme le divertissement m'intéresse. A RTL, il faut être polyvalent ! Depuis mon arrivée, je vais de surprise en surprise et je veux être à la hauteur de la confiance qu'on me porte. Nous avons pas mal de réunions pour travailler sur les nouveaux projets. Avec la reprise de l'Europa League, j'ai l'impression de ne pas avoir eu de vacances. Mais comme je n'aime pas être en manque de foot, cela me convient bien ! C'est une décision de la direction mais je trouve que c'était une bonne idée. Charleroi attendait la Coupe d'Europe depuis 21 ans. La rencontre au Beitar avait été une agréable surprise et on sentait un engouement autour de cette équipe. Le match contre Luhansk a d'ailleurs attiré quasi 200.000 téléspectateurs, un bon score en cette période de vacances. PAR SIMON BARZYCZAK " La radio et le divertissement m'intéressent à RTL " - ANNE RUWET