En France, on trouve pas mal de femmes journalistes/animatrices dans le monde du foot. Chez nous, il y a Christine Schréder et maintenant vous. Avec cette nomination, l'évolution est en marche ou bien c'est l'exception qui confirme la règle ?

C'est une progression inévitable. Le public féminin est de plus en plus présent dans les stades ou derrière les écrans. RTL a posé un choix et j'ai envie de dire chapeau aux responsables. Je suis fier qu'ils aient osé me confier cette responsabilité, c'est une grande marque de confiance.
...

C'est une progression inévitable. Le public féminin est de plus en plus présent dans les stades ou derrière les écrans. RTL a posé un choix et j'ai envie de dire chapeau aux responsables. Je suis fier qu'ils aient osé me confier cette responsabilité, c'est une grande marque de confiance. Oui mais l'équipe ne change pas et je vais travailler avec des gens avec qui je m'entends bien. Je resterai entourée de Jean-Marc Gheraille et d'un consultant. Je ne me sens pas au sommet d'un triangle. Pour le reste, je me laisse le temps d'apprendre. Si j'essaie de copier quelqu'un, je perdrai mon équilibre. Je ne change pas de domaine, le foot reste ma passion. Je prends beaucoup de distance par rapport à cela. Les amateurs de foot me connaissent déjà. J'ai envie de les convaincre, de partager mon expérience avec eux. Il y aura peut-être des hésitations au début, des erreurs mais, que le public apprécie ou pas la présence d'une femme, je veux qu'il sente qu'il y a de la préparation. Si j'arrive les mains dans les poches, je sais que je vais me planter. Je pars du principe que le travail est la base et qu'il paie toujours. D'ailleurs, je n'ai jamais rien exigé : j'ai toujours bossé en estimant que c'était de cette manière-là que les autres seraient convaincus de mes qualités. Non et je n'ai jamais proposé mes services. J'avance pas à pas et je ne vais pas commencer à affirmer que je réclamerai la Champions League dans plusieurs années. Mon prochain objectif, c'est la 1re soirée d'Europa League. Je suis super heureuse pour Stéphane Pauwels. On l'aime ou on ne l'aime pas mais il a un énorme esprit d'équipe et il pense beaucoup aux autres. Je n'y ai pas pensé et RTL ne m'en a pas parlé. Nous sommes focalisés sur les matches de février et la fin de saison. Il sera temps d'y réfléchir au moment des prochains tours préliminaires si le Standard est concerné. PAR SIMON BARZYCZAK" Je ne vais pas commencer à réclamer la Ligue des Champions dans plusieurs années "