COACH - Roy Hodgson

Je ne crois pas dans les prévisions des bookmakers. Je compare la Coupe du Monde à une course hippique : un expert peut sans doute déterminer le meilleur cheval à l'avance mais va-t-il pour autant gagner ce jour-là ? Que nous soyons deux- ièmes, sixièmes ou onzièmes n'est pas important. Nous sommes dans un groupe intéressant, à la hauteur de l'Italie et de l'Uruguay. Qu'est-ce qu' une poule facile ou difficile ? On ne peut pas la comparer aux matches de qualification, qui s'étendent sur une période plus longue. Au Mondial, il s'agit d'être prêt à joue...

Je ne crois pas dans les prévisions des bookmakers. Je compare la Coupe du Monde à une course hippique : un expert peut sans doute déterminer le meilleur cheval à l'avance mais va-t-il pour autant gagner ce jour-là ? Que nous soyons deux- ièmes, sixièmes ou onzièmes n'est pas important. Nous sommes dans un groupe intéressant, à la hauteur de l'Italie et de l'Uruguay. Qu'est-ce qu' une poule facile ou difficile ? On ne peut pas la comparer aux matches de qualification, qui s'étendent sur une période plus longue. Au Mondial, il s'agit d'être prêt à jouer tous les quatre ou cinq jours. Ça fait une fameuse différence. J'ai tenu compte dans ma sélection de deux aspects : les qualités individuelles des joueurs et leur caractère car vivre ensemble cinq ou six semaines n'est pas évident. Si l'histoire de la Coupe du Monde a montré quelque chose, c'est que la division empêche d'obtenir des résultats. On en parle depuis des années. Je suis partisan d'un certain repos physique et mental en hiver car l'arrêt est trop long en été, de la mi-mai à la mi-août, les années sans tournoi. La préparation est très longue et si les joueurs sont en pleine forme, ils sont moins frais après quelques matches. Une trêve hivernale ne serait pas une mauvaise chose pour l'équipe nationale mais nous pouvons en parler tant que nous voulons, nous ne l'aurons jamais. Lionel Messi. J'hésite entre lui, Footballeur de l'Année à quatre reprises, et Cristiano Ronaldo, double lauréat. Deux joueurs dotés de qualités exceptionnelles qui peuvent faire basculer un match, même quand leur équipe est dans un moins bon jour. Il peut toujours se passer quelque chose dès qu'ils ont le ballon. Je pourrais choisir les deux mais si je ne peux en prendre qu'un, je préfère Messi.Bon à savoirSon idole d'enfance s'appelle Duncan Ferguson, attaquant d'Everton entre 1994 et 1998 et entre 2000 et 2006 qui marqua 73 buts pour les Toffees. Avant James Vaughan et James Milner, il était le plus jeune buteur en Premier League, à 16 ans et 360 jours, avec but marqué contre Arsenal en octobre 2002. Il aurait dû aller à Newcastle plutôt qu'à Manchester United mais son statut grandissant a écarté les Magpies de la course. Il s'est marié en Italie, sur la côte ligure, dans un village près de Gênes. Il a deux enfants, Kai Wayne et Klay Anthony, nés en 2009 et 2013. Son frère, John, a joué pour Orlando City, club américain de MLS avant de revenir au pays, à Chester. Il supporte le club de rugby de Leeds et il est fan du Celtic Glasgow Il possède une propriété en Floride, à Port Charlotte. Il a fait la couverture de la version anglaise du jeu vidéo FIFA six fois d'affilée, entre 2005 et 2011. Il a déjà sorti trois autobiographies, la dernière en septembre 2012." La Coupe du Monde, c'est comme une course hippique. "