LE JEU LE TRIANGLE MAGIQUE

La Premier League vit des heures prospères. L'argent afflue. Rien qu'en droits TV, les clubs de l'élite perçoivent 580 millions d'euros par saison. Les salaires anglais attirent les plus grandes vedettes du monde et le football insulaire s'est adapté au continental. Il a délaissé son kick and rush pour privilégier les combinaisons, sans rien perdre de son efficacité ni de son attractivité.
...

La Premier League vit des heures prospères. L'argent afflue. Rien qu'en droits TV, les clubs de l'élite perçoivent 580 millions d'euros par saison. Les salaires anglais attirent les plus grandes vedettes du monde et le football insulaire s'est adapté au continental. Il a délaissé son kick and rush pour privilégier les combinaisons, sans rien perdre de son efficacité ni de son attractivité. Les Three Lions ont magistralement bouclé leurs qualifications. Seuls un nul contre l'Autriche et une défaite historique 1-0 à Belfast entachent leur parcours. Forte dans les duels, la phalange anglaise excelle aussi grâce à son entrejeu, où on retrouve StevenGerrard, FrankLampard et DavidBeckham. Après son revers en Irlande, l'Angleterre est revenue à ce triangle magique. En attaque, l'Angleterre compte sur son taureau, WayneRooney, mais la défense n'a rien à envier aux autres secteurs, avec John Terry, SolCampbell et RioFerdinand, trois solides défenseurs centraux. L'Angleterre est déterminée à rafler le titre, qu'elle n'a plus emporté depuis 40 ans exactement, d'autant qu'elle a souvent échoué d'un fifrelin lors des dernières éditions des championnats du monde et d'Europe. Ses supporters ont donc placé la barre très haut. L'équipe est condamnée à signer un beau parcours.Son engagement, il y a cinq ans, a provoqué l'émoi : un Suédois allait entraîner la sacro-sainte équipe d'Angleterre ! Sven-GoranEriksson, qui venait de conduire la Lazio au titre en Italie, n'a jamais fait taire les critiques. Sa vie privée a fait la une des tabloïds et en janvier dernier, il s'est fait piéger par un journaliste déguisé en émir qui l'a fait parler, avec force champagne, à Dubaï. Il s'est laissé aller à critiquer ses joueurs, à accuser certains collègues de corruption. Il prendra congé de l'Angleterre après ce Mondial, malgré la qualité de son travail. Longtemps, le joueur de West Ham United a été victime de son étiquette : il était trop mou. Avait-il la vie trop facile dans un club dont son oncle était l'entraîneur et son père l'adjoint ? Transféré pour 18 millions à Chelsea en 2001, Frank Lampard est devenu un des médians les plus redoutables devant le but. Il a marqué cinq buts pendant les qualifications et a été élu Joueur de l'Année en Angleterre en 2005. Dur dans les duels, il délivre des passes millimétrées. Il a effectué ses débuts en équipe nationale en 1999 mais n'en est titulaire incontesté que depuis 2003. Il a même obtenu la préférence sur DavidBeckham pour les penalties.