Les journalistes sportifs sont des personnes frustrées de ne pas savoir jouer au football. Cette sentence est régulièrement prononcée par les détracteurs de la presse. Mais elles ne s'adressent sûrement pas aux journalistes de votre magazine préféré qui ont été à deux doigts de remporter le Challenge des sponsors.
...

Les journalistes sportifs sont des personnes frustrées de ne pas savoir jouer au football. Cette sentence est régulièrement prononcée par les détracteurs de la presse. Mais elles ne s'adressent sûrement pas aux journalistes de votre magazine préféré qui ont été à deux doigts de remporter le Challenge des sponsors. Déjà victorieuse d'une Redaction Cup (la compétition qui oppose toutes les rédactions francophones du pays), l'équipe de Sport/Foot Magazine emmenée par Bruno Govers, Thomas Bricmont, Bernard Jeunejean,... est arrivée en demi-finale où elle s'est inclinée in extremis (4-5) face à la Belgium All Star Team. Une formation qui reprenait des anciennes gloires telles qu' Alain Denil (une fois international), Daniel Kimoni, Edmilson, Rubenilson, Cvijan Milosevic et qui, à une minute de la fin, perdait encore 3-4. Une mauvaise gestion de fin de rencontre ouvrit les portes de la finale à la Belgium All Star Team, qui battit La Province du Luxembourg dans le dernier match. Regrets éternels... Au Sljivo, pas question de faire n'importe quoi. Les gardes disposés autour des terrains avaient pour consigne de ne laisser personne approcher des barrières. La raison ? " L'année dernière, 17 personnes ont eu le nez cassé à cause de tirs perdus. Et dans ce genre de cas, l'assurance n'intervient pas ", confia un surveillant. Lors de la soirée d'hommage à François Sterchele, l'espace VIP fut jalousement gardé. Pas question de rentrer sans le bracelet magique, sous peine d'être méchamment refoulé par un molosse bodybuildé ! Sauf si l'on pouvait compter sur des liens privilégiés avec l'organisateur. Sur le coup d'une heure du matin, un journaliste bien connu des plateaux de Studio 1 vint trouver Benoît Thans : " J'ai cinq cousins à l'entrée du Wex. Ce serait possible de les faire entrer ?" Silence, soupir un peu forcé de Thans et accord finalement arraché. Les dits cousins font une entrée triomphale. " Et vous baiserez les pieds de Benoît en passant ", prévient le journaliste. Les organisateurs du Challenge Sterchele avaient tout prévu. Pour les invités et people qui termineraient la soirée tard, un hôtel était loué à Durbuy. Mais à l'heure (tardive) de profiter d'un repos bien mérité, certains, comme Stijn Stijnen, Sven Vermant ou Vincenzo Verhoven, ne réussirent pas à rentrer dans l'hôtel à cause d'une panne électrique. Au lieu de râler, les anciens compagnons de Sterchele prolongèrent la fête en descendant quelques bouteilles de champagne.