Oubliez un instant les statistiques du phénomène Robert Lewandowski (24 buts en 19 matches): avec 17 goals (dont six sur penalty) et cinq assists en 17 matches, André Silva est le deuxième meilleur buteur de Bundesliga. Il profite pleinement du regain de forme de l'équipe d' Adi Hütter ces dernières semaines.
...

Oubliez un instant les statistiques du phénomène Robert Lewandowski (24 buts en 19 matches): avec 17 goals (dont six sur penalty) et cinq assists en 17 matches, André Silva est le deuxième meilleur buteur de Bundesliga. Il profite pleinement du regain de forme de l'équipe d' Adi Hütter ces dernières semaines. La formation du milieu offensif japonais Daichi Kamada (ex-Saint-Trond) a remporté sept victoires en huit rencontres, glanant 22 points sur 24. L'Eintracht a dépassé le Bayer Leverkusen et le Borussia Dortmund pour s'emparer de la quatrième place, qui donne accès aux poules de la Champions League. C'est l'objectif principal du club cette saison. "Nous faisons vraiment partie de l'élite, maintenant", a déclaré l'entraîneur autrichien, incarnant ainsi la nouvelle assurance qui règne au sein du club de la Hesse. Au sein du 3-4-2-1 de Francfort, Silva est soutenu par Kamada et Amin Younes, tandis que Filip Kostic (à gauche) et Erik Durm offrent de la profondeur au jeu depuis les ailes. L'avant-centre portugais peut même briguer un record du club s'il poursuit sur sa lancée: durant la saison 1976- 1977, Bernd Hölzenbein, véritable légende de l'Eintracht Francfort, a inscrit 26 buts. Silva a déjà trouvé le chemin des filets à huit reprises et délivré deux assists en 2021. L'international (37 caps), d'abord loué de septembre 2019 à septembre 2020, a été transféré à titre définitif de l'AC Milan pour trois millions, avec un contrat courant jusqu'en 2023, mais il vaut actuellement 28 millions. Fin janvier, l'Atlético de Madrid et Wolverhampton se sont intéressés à lui, mais le numéro 33 mise sur la sécurité, échaudé par son expérience à Milan: en 2017, auteur de seize buts en 32 matches sous le maillot du FC Porto, il avait été transféré pour 38 millions en Italie, sans connaître autant de succès. Il ne veut pas prendre de risque avant l'EURO. À partir du 15 juin, le Portugal y affrontera la Hongrie, l'Allemagne et la France.