La semaine passée, à Genk, l'Argentin Gabriel Batistuta a été terriblement décevant à la pointe de l'attaque de l'AS Roma. Du côté limbourgeois, l'avant Sierra-Léonais Moumouni Dagano a un peu déçu ses supporters. Mais Moumou était tout seul devant après le retrait de Mirsad Beslija imposé par Sef Vegoosen suite à l'exclusion de Jan Moons. Néanmoins, une chose nous semblait sûre: Dagano aurait avantageusement remplacé Batistuta dans son rôle.
...

La semaine passée, à Genk, l'Argentin Gabriel Batistuta a été terriblement décevant à la pointe de l'attaque de l'AS Roma. Du côté limbourgeois, l'avant Sierra-Léonais Moumouni Dagano a un peu déçu ses supporters. Mais Moumou était tout seul devant après le retrait de Mirsad Beslija imposé par Sef Vegoosen suite à l'exclusion de Jan Moons. Néanmoins, une chose nous semblait sûre: Dagano aurait avantageusement remplacé Batistuta dans son rôle. Wesley Sonck, lui, joua une excellente deuxième période contre l'équipe de Fabio Capello. Discret avant le repos, il a eu l'intelligence de s'inspirer du formidable Francesco Totti pour se profiler comme attaquant très complet ensuite: technique, intelligence, vivacité, danger devant le but. S'il continue comme ça, Sonck va encore progresser. L'équipe nationale a perdu Marc Wilmots et Gert Verheyen dans le secteur offensif mais Sonck prend de la bouteille et la blessure (encore une!) d' Emile Mpenza va permettre à Aimé Anthuenis de pratiquer d'autres tests, notamment avec la nouvelle petite merveille de Feyenoord, Thomas Buffel. Peu connu chez nous, (voir l'article en page 62), il est déjà attendu avec impatience par les fans des Diables. On espère qu'il passera rapidement la rampe et se sentira à l'aise avec l'équipe A comme il l'a souvent été avec les Espoirs de Jean-François de Sart. Associé - sans doute déjà contre Andorre- à Sonck, il pourrait permettre à ce dernier d'enfin jouer de façon libérée en équipe nationale. Jusqu'à présent, en effet, le Footballeur Pro de l'Année n'a pas encore connu la réussite qu'il était en droit d'obtenir avec les Diables. Ses essais au but ont souvent mérité mieux que ce qu'il a obtenu. Pour l'instant, il n'en est jamais qu'à quatre buts en 18 sélections (tous matches confondus); Sonck a besoin de pouvoir combiner et devrait encore grandir dans un environnement belge plus technique, ce que Buffel devrait apporter.Cela étant, les Diables ont toujours dans la manche des joueurs de choc. Dommage, à ce niveau, que Cédric Roussel ne se soit pas montré plus tôt dans la saison sous son jour actuel Il aurait pu convaincre Anthuenis de l'opportunité de le rappeler. A moins que ce soit arrivé du fait du forfait éventuel de Mbo Mpenza que l'on soulevait déjà dimanche soir, soit au moment de terminer ce texte. Roussel est certainement un joueur qui plaît à Anthuenis: il est grand, il est fort, il est dangereux devant le but, il revient en défense...bref il doit immanquablement rappeler Jan Koller à AA. Et donc de bons souvenirs. Bref, l'attaque des Diables doit normalement avoir de beaux jours devant elle. Et la défense ne doit tout de même pas être si difficile à constituer. C'est bien vu d'Anthuenis de se baser sur celle de Bruges avec l'adjonction d'un stopper ( Daniel Van Buyten ou Joos Valgaeren, excusez du peu). Le vrai problème demeurera l'entrejeu. Anthuenis pourra-t-il trouver des joueurs capables d'à la fois aider la défense et de donner des bons ballons aux attaquants? Les milieux de terrain sont toujours soumis à pas mal d'exigences... Le moteur mauve Walter Baseggio- Yves Vanderhaeghe fera-t-il assez d'étincelles dans ce domaine? C'est toute la question. Si ça ne marche pas, Anthuenis pourrait tout aussi bien essayer le duo Buffel- Timmy Simons (en ôtant ce dernier de la défense). Bref, Anthuenis possède normalement pas mal de possibilités, même en cas de blessures. Reste qu'il doit trouver des solutions rapidement pour oublier l'impression d'impréparation donnée par ses Diables contre la Bulgarie. Il n'est donc pas exagéré d'écrire d'ores et déjà que les Diables jouent gros (moins à Andorre qu'en Estonie)...et Anthuenis aussi du coup. John Baete