tactique

Sur papier, Anderlecht est plus fort que le Dinamo Zagreb et le Spartak Trnava. Vanhaezebrouck peut surprendre ses adversaires européens avec son 3-4-3 et ses variantes, ce qui est moins le cas en championnat de Belgique. Anderlecht saura où il en est une fois qu'il aura crois...

Sur papier, Anderlecht est plus fort que le Dinamo Zagreb et le Spartak Trnava. Vanhaezebrouck peut surprendre ses adversaires européens avec son 3-4-3 et ses variantes, ce qui est moins le cas en championnat de Belgique. Anderlecht saura où il en est une fois qu'il aura croisé le fer avec Fenerbahçe lors des troisième et quatrième journées. Les premiers tests contre des gros calibres belges, le Club Bruges et l'Antwerp, n'ont pas été convaincants. Par moments, l'équipe n'a pas assez d'intelligence pour contrer ce foot physique. Peut-être Anderlecht a-t-il besoin du sens tactique et de la technique de Kums ? Tout dépendra aussi des arrières latéraux. Dans le système de Vanhaezebrouck, ils doivent apporter leur créativité mais à part Saelemaekers, aucun extérieur n'a encore gagné ses galons de titulaire. Quid de la position-clef derrière Santini et Dimata ? HVH va-t-il aligner Bakkali, Gerkens, Musona ou bien Morioka recevra-t-il encore une chance ? Le choix du troisième homme du triangle sera déterminant. Il y a un an, Alexis Saelemaekers était sur le banc en espoirs. Désormais, l'ailier de 19 ans fait marcher le fan shop et il est sur le point de disputer son premier match de coupe d'Europe. S'il peut rester les pieds sur terre et contrôler son tempérament, Vanhaezebrouck n'aura aucune raison de l'écarter du onze de base. Najar peut commencer à se faire du souci.