Le passage de René Weiler a dévasté Neerpede. Les jeunes du cru - Kawaya, Omeonga, Bastien, Lukebakio, Leya Iseka et Faes - ont été barrés par le Suisse. Delcroix est le seul à avoir bénéficié d'une quelconque clémence pendant la préparation. Le cas du défenseur polonais Jakub Kiwior, âgé de 17 ans, illustre parfaitement l'attitude de Weiler envers les jeunes.
...

Le passage de René Weiler a dévasté Neerpede. Les jeunes du cru - Kawaya, Omeonga, Bastien, Lukebakio, Leya Iseka et Faes - ont été barrés par le Suisse. Delcroix est le seul à avoir bénéficié d'une quelconque clémence pendant la préparation. Le cas du défenseur polonais Jakub Kiwior, âgé de 17 ans, illustre parfaitement l'attitude de Weiler envers les jeunes. Fin mai, les U19 ont participé à la FIFA Youth Cup à Zurich. Weiler, qui se trouvait alors en Suisse, en famille, après avoir remporté le titre, a assisté à deux rencontres. Kiwior a marqué contre Benfica et il a impressionné Weiler, qui l'a adjoint au noyau A au début de la campagne. Le jeune défenseur a même annulé ses vacances pour s'entraîner avec les professionnels mais après deux séances, Weiler l'a renvoyé. Verdict : pas encore prêt. Weiler aurait pu éviter ce fiasco s'il avait interrogé les entraîneurs de Kiwior. Beaucoup d'Anderlechtois le disent : Weiler a laissé de profondes plaies au centre de formation. Le contraste avec Hein Vanhaezebrouck est saisissant. Il souffle même un vent nouveau sur Neerpede. Les U21 sont plus proches de l'équipe première et l'interaction entre les deux entités s'améliore de semaine en semaine. Au début, il était question de conserver une cloison entre les deux mais pour le moment, les entraîneurs des deux noyaux partagent le même bureau. On envisage même d'organiser le stage hivernal au même moment et au même endroit. Vanhaezebrouck s'intéresse réellement aux jeunes Mauves et s'est plongé dans le sujet. Naguère, il était encore un spectateur attentif du match de coupe des Espoirs contre l'Antwerp. Pendant la parenthèse internationale, Vanhaezebrouck a même demandé qu'on organise un match amical entre l'équipe A et les Espoirs. Il a repris trois joueurs des U21 dans son équipe A et a placé Teodorczyk en Espoirs. Résultat : 2-2. Herman Van Holsbeeck doit maintenant déterminer de manière définitive les rapports de force entre Emilio Ferrera et Jean Kindermans. Ferrera a été engagé en été comme superviseur des jeunes et s'est retrouvé sur les terres de Kindermans, directeur de l'école des jeunes depuis une éternité. Le manque de clarté qui règne depuis quelques mois a déjà suscité des frottements : beaucoup d'entraîneurs se demandent qui est le patron. Depuis que Ferrera entraîne les U21, les rôles sont déjà un peu plus clairs. Ferrera est le patron des entraîneurs mais Kindermans continue à déterminer la stratégie générale. par Alain Eliasy