En vue de la saison 2001-2002, il reste deux postes à pourvoir dans le noyau du Sporting: l'un à l'attaque et l'autre sur le flanc droit de l'entrejeu. Les Mauves ont été bien près de trouver l'oiseau rare dans ce secteur: le jeune Michael Lamey, révélation de la saison au RKC Waalwijk, qui aurait pu prendre la direction du Parc Astrid dans le même temps que Patrick van Diemen, ex-sociétaire de ce club, aurait fait le chemin inverse. Com...

En vue de la saison 2001-2002, il reste deux postes à pourvoir dans le noyau du Sporting: l'un à l'attaque et l'autre sur le flanc droit de l'entrejeu. Les Mauves ont été bien près de trouver l'oiseau rare dans ce secteur: le jeune Michael Lamey, révélation de la saison au RKC Waalwijk, qui aurait pu prendre la direction du Parc Astrid dans le même temps que Patrick van Diemen, ex-sociétaire de ce club, aurait fait le chemin inverse. Comme dans le cas de l'Egyptien Ahmed Hossam, la direction du club bruxellois a tardé à finaliser ce dossier et un autre larron s'est manifesté: le PSV Eindhoven, prêt à offrir un contrat plus lucratif au principal intéressé et disposé, en outre, à le laisser mûrir un an de plus dans son entourage actuel. Ce qui n'était pas pour déplaire à ce garçon, âgé de 21 ans à peine. "Le Sporting doit se mordre les doigts car il aurait solutionné tous ses problèmes sur l'aile droite avec l'acquisition de cette promesse du football néerlandais", observe Peter Ressel, ancien joueur du RSCA chargé de la prospection, aujourd'hui, sur le marché hollandais. "Il aurait même pu faire d'une pierre deux coups dans la mesure où van Diemen était d'accord pour retourner dans son club d'origine. Il est dommage qu'il faille toujours attendre l'aval de tout le monde, au Sporting, avant de pouvoir conclure une action. Cette manière de procéder nous fait perdre un temps précieux dont profitent les autres clubs. Car dès qu'Anderlecht s'intéresse à quelqu'un, la nouvelle se répand toujours comme une traînée de poudre". Puisque le Sporting n'avait plus guère d'espoir, le week-end passé, d'enrôler Michael Lamey, il a réactivé une autre piste: celle de Mark Hendrikx, qui désire à tout prix quitter le Racing Genk, mais dont le prix est toujours jugé trop élevé par les responsables du RSCA. A l'attaque, il y a encore un vide à combler aussi. Le profil de l'avant burkinabé du Germinal Beerschot Anvers, Moumouni Dagano, étant jugé trop proche de celui du Nigérian du RC Harelbeke, Ode Thompson, déjà acquis par le Sporting, la cellule scouting du club a déplacé son terrain d'action au Danemark (et à Aalborg plus précisément) où évolue l'attaquant estonien Andres Oper. Ancien sociétaire de Flora Tallinn et meilleur buteur de l'équipe nationale, sa tête est mise à prix pour deux millions de dollars, soit un peu plus de quatre-vingts millions de nos francs. Affaire à suivre. (B.Govers)