Le choc Standard-Anderlecht ne restera pas dans les mémoires.
...

Le choc Standard-Anderlecht ne restera pas dans les mémoires.Georges Heylens: Et comment... Les techniciens sont restés sur leur faim. Je ne comprends pas Michel Verschueren quand il déclare qu'il a vu un bon match d'Anderlecht. Il n'y a pas eu une seule occasion digne de ce nom en première mi-temps, que ce soit dans un camp ou dans l'autre. On ne peut pas parler d'occasions franches quand ce sont des tirs à 30 mètres qu'un Filip De Wilde de 150 ans pourrait encore détourner ou arrêter... Le recrutement raté d'Anderlecht saute aux yeux. Verschueren dit qu'il faut laisser du temps au temps. Entièrement d'accord, mais on ne peut rien reconstruire avec des joueurs moyens du style Thompson. Après dix ans sans coup d'éclat au niveau européen, les patrons d'Anderlecht avaient décidé de recruter intelligemment. Ils avaient pris les deux meilleurs attaquants du championnat: Koller et Radzinski. Ainsi que les deux meilleurs flancs gauches: Goor et Dheedene. On a vu le résultat. J'ai l'impression que les leçons du passé n'ont pas été retenues. N'y avait-il pas moyen de transférer Sonck et Dagano? Ça leur fait peut-être plaisir d'envoyer Jean Dockx au bout du monde, mais bon... Anderlecht limite les dégâts grâce au nul de Gand-Bruges.Ce 2-2 était la meilleure chose qui pouvait arriver au Sporting. Car je suis persuadé que si Bruges prenait dix points d'avance, il ne se ferait plus rattraper comme la saison dernière. Le Club a mûri et l'a encore prouvé en marquant deux buts dans les cinq dernières minutes à Gand.Pour La Gantoise, le rêve continue.Par ce match spectaculaire, Patrick Remy a prouvé que Gunther Schepens avait eu tort de l'allumer dans la presse. Il est inconcevable qu'un capitaine dise n'importe quoi. Remy a eu tout à fait raison de le mettre sur le banc.La situation de La Louvière s'est encore compliquée.Il lui a manqué de l'intelligence dans la dernière passe. Et une erreur défensive a réduit tous ses efforts à néant. Cette victoire pourrait faire un bien fou aux joueurs du RWDM, qui savent maintenant qu'ils peuvent aussi gagner en jouant mal. Je n'exclus pas une grosse surprise ce week-end à Anderlecht: on verra s'affronter un Sporting en plein doute et un RWDM en pleine euphorie.Pierre Danvoye