Sans un but annulé sur un hors-jeu accordé assez généreusement, le RWDM aurait gagné au Stade Constant Vanden Stock: étonnant?
...

Sans un but annulé sur un hors-jeu accordé assez généreusement, le RWDM aurait gagné au Stade Constant Vanden Stock: étonnant?Georges Heylens: Pas tellement. Les joueurs d'Emilio Ferrera sont les vainqueurs moraux de ce derby bruxellois qu'ils ont abordé sans complexe. Avant ce rendez-vous, j'avais été étonné par la virulence des critiques lancées par les joueurs anderlechtois. Ils lavent sans cesse leur sale linge en public. La presse adore mais le groupe souffre. Pas normal. Avant, les joueurs auraient eu peur de s'exprimer ainsi et auraient serré les coudes. En ne contrôlant pas ça, Anderlecht se complique la vie. Une année creuse, ça arrive mais c'est plus grave cette fois-ci avec cinq points sur douze. Glen De Boeck ne détient plus sa forme d'août et de septembre. Il couvre mal ses partenaires et aucun duo ne lui convient plus, que ce soit avec Doll, Ilic, Van Hout, Traoré, etc. C'était le désordre devant, puis la lessive au milieu (quand permettra-t-on à Baseggio d'être surtout offensif et de confier la récupération à d'autres?) et désormais on pédale dans le vide derrière. Quelle mayonnaise. Aimé Anthuenis doit absolument désigner une équipe de base et surtout une colonne vertébrale. Il a assez de bons joueurs sous la main pour avoir une équipe de haut de gamme en Belgique. Cela n'ira pas mieux tant que ses choix ne seront pas stables. On ne peut pas chambouler son équipe toutes les cinq minutes sous peine de détruire tous les automatismes. La saison passée, on lui reprochait de ne jamais changer son équipe. Cette fois, c'est exactement le contraire. Cela fait désordre mais Anderlecht n'a pas dit son dernier mot.Un mot à propos du RWDM?Beau travail d'Emilio Ferrera qui apporte ses idées, sa confiance, son coaching, etc. Il est arrivé au bon moment au RWDM où Patrick Thairet manquait de métier. Je prétends pourtant qu'un autre avait lancé le club: Ariel Jacobs. Ce n'est pas parce qu'il n'est plus là qu'il faut oublier que le RWDM lui doit 80% des mérites de la montée en D1. Ariel avait façonné une nouvelle génération, une organisation. Emilio peut aussi s'appuyer sur les fruits de ce travail.Charleroi rit, Mouscron pleure...Ces deux clubs ont le même problème: ils ne trouveront le bon rythme qu'en signant une série positive. Sans cela, ce sera toujours les montagnes russes.Que retenez-vous des matches de dimanche?Le succès de La Louvière qui jette sa lanterne rouge aux orties. Rien de tel pour dynamiser un groupe. Gand et Bruges ne lâchent rien. Genk a perdu son premier point à domicile contre un Standard agressif comme contre Anderlecht et Bordeaux. Les Liégeois se font respecter, c'est ce qui manque à Anderlecht. Le résultat nul est finalement logique.Dia 1Pierre Bilic