À Courtrai, il y a eu, bien sûr, le triplé d' Ivan Santini. Assorti du premier but de l'autre nouveau venu en front de bandière mauve, Landry Dimata. Mais le Sportingman qui a crevé l'écran au Stade des Éperons d'Or aura été Alexis Saelemaekers. Une passe décisive, deux pré-assists, une " Zidane ", le flanc droit, qui vient tout juste de fêter ses 19 ans, a clairement indiqué qu'il faudra composer avec lui cette saison. Et c...

À Courtrai, il y a eu, bien sûr, le triplé d' Ivan Santini. Assorti du premier but de l'autre nouveau venu en front de bandière mauve, Landry Dimata. Mais le Sportingman qui a crevé l'écran au Stade des Éperons d'Or aura été Alexis Saelemaekers. Une passe décisive, deux pré-assists, une " Zidane ", le flanc droit, qui vient tout juste de fêter ses 19 ans, a clairement indiqué qu'il faudra composer avec lui cette saison. Et ce, malgré la concurrence à son poste d' Andy Najar et de Dennis Appiah. De fait, sans la blessure chronique du Hondurien, qui l'a fait louper quasiment toute la saison passée, et les bobos du Franco-Ghanéen, on peut se demander où en serait, aujourd'hui, celui qui a fait ses classes à Beersel Drogenbos avant de rejoindre Neerpede à l'âge de 12 ans. Pas sûr, en tout cas, qu'il aurait déjà bénéficié de temps de jeu. Ce qui aurait été du gâchis, compte tenu de ce qu'il a montré jusqu'à présent en Première. " Quand on le voit à l'oeuvre, avec toutes ses qualités, on se demande bien pourquoi la direction a déboursé 3 millions pour Appiah, qui est loin d'apporter la même plus-value que lui sur les terrains ", observe un ancien du club. " Et le même constat vaut pour d'autres. On peut se poser des questions, par exemple, sur l'apport d'un Stéphane Badji la saison passée, alors qu' Albert Sambi Lokonga peut parfaitement faire l'affaire. " Ce constat a manifestement servi de source d'inspiration, en haut lieu, puisque outre Saelemaekers, les Mauves se sont appuyés au KVK sur une autre jeune pousse à une place pourtant cruciale : Sebastiaan Bornauw. Depuis le premier galop d'entraînement face au voisin du RWDM, le solide gaillard, formé à Dender, jouit de la confiance du staff technique en tant que clé de voûte de la défense. Malgré des succès tout au long de la campagne de préparation, la défense anderlechtoise n'a peut-être pas été des plus hermétiques, avec un nombre de buts conséquents encaissés à la fois face au PSV et à l'Ajax mais il n'empêche que le garçon prend de plus en plus d'assurance. La preuve sur la longue transversale qui a valu au RSCA d'inscrire son deuxième but à Courtrai...