Les quatre buts encaissés présentent des similitudes deux par deux.
...

Les quatre buts encaissés présentent des similitudes deux par deux. Le premier but d'Anderlecht (1-0) et le deuxième de Bruges (2-2) ont été marqués suite à des non alignements de la défense : voir les schémas 1 et 2. Les deux défenses basent leur système sur un quatre défensif à plat dont l'alignement ne fonctionne pas toujours à merveille. Le deuxième but d'Anderlecht (2-1) et le premier de Bruges (1-1) proviennent de phases arrêtées sur les flancs, un point fable des Anderlechtois, il est vrai (voir article précédent concernant Anderlecht-Genk du 28 août et un nouveau but à Lokeren lors de la 12e journée). On peut constater un mauvais alignement de la défense en ligne brugeoise : ils sont à huit derrière le ballon sur le premier but de Serhat Akin contre quatre Mauves. La défense est alignée en diagonale alors que le ballon se trouve dans l'axe. Ce comportement ne peut se produire que lorsque la balle est sur un flanc. On voit très bien sur le croquis que c'est Olivier De Cock qui annule le hors-jeu sur la passe de Pär Zetterberg. On peut dire également que la sortie de Tomislav Butina permet au buteur de trouver un angle de tir. La position du gardien est de deux mètres trop avancée. Ceci n'enlève évidemment rien à la qualité de la passe du Suédois et au superbe appel de balle du Turc dans la diagonale. Ici aussi : mauvais alignement de la défense en ligne, en l'occurrence celle des Mauves. Le but de Bruges résulte d'une passe profonde de Grégory Dufer pour Sven Vermant. Olivier Deschacht attaque le Carolo et la défense n'est pas alignée avec Mark De Man qui couvre tout le monde. Anthony Vanden Borre perd son duel au deuxième poteau face à Gert Verheyen. La défense aurait dû remonter (un mètre aurait suffi) avec l'arrière gauche vers le ballon et les trois autres joueurs s'aligner en couverture de Deschacht. On peut remarquer qu'au moment de la passe profonde, les Brugeois sont à 5 contre 3. NB : une autre erreur d'alignement de la défense brugeoise a permis à Akin de marquer un troisième but injustement annulé pour hors-jeu ! Le but d'Akin vient d'un endroit situé très profondément sur le flanc droit : l'organisation est bonne mais une erreur de marquage de Vermant libère le Turc qui effectue à nouveau un excellent démarquage. Butina aurait peut-être pu intervenir. Il touche d'ailleurs le ballon. Le premier goal égalisateur des Flandriens provient d'un coup franc à 30 mètres du but côté gauche. La défense des Mauves se situe trop bas au moment du botté mais ici aussi le marquage est catastrophique. Lamine Traoré se retrouve tout seul face au trio Verheyen, Philippe Clément et Bosko Balaban. Le défenseur est surmonté, les trois Brugeois disputent le ballon sans le toucher et le coup franc de Vermant rentre directement dans le but via le montant. l etienne delangre