Tout le monde a vu ce qui n'a pas été pour Anderlecht au cours de ses deux défaites de la semaine passée. Comme l'a joliment exprimé Ariel Jacobs en conférence de presse samedi passé après le 1-2 contre le Cercle : " On a un problème avec cette sphère blanche : elle ne rentre pas dans le but ! "
...

Tout le monde a vu ce qui n'a pas été pour Anderlecht au cours de ses deux défaites de la semaine passée. Comme l'a joliment exprimé Ariel Jacobs en conférence de presse samedi passé après le 1-2 contre le Cercle : " On a un problème avec cette sphère blanche : elle ne rentre pas dans le but ! " Tant lors du huitième de finale perdu 2-1 à Malines en Coupe que lors du premier match de championnat en 2009 perdu contre le Cercle, Anderlecht a eu des vraies occasions. Le problème, c'est que les ballons ne sont pas rentrés. Et l'arbitrage n'a pas aidé les Mauves... Tom De Sutter, la nouvelle acquisition, a joué les deux matches car Nicolas Frutos n'était pas encore remis de ses problèmes viraux. L'ancien joueur du Cercle fut crédité de bons matches, mais vendangea les plus belles opportunités. Le grand Tom n'est pas un loser (il a été impliqué dans des tas d'actions, demandant en permanence le ballon et faisant bien jouer ses partenaires) mais n'échappe pas au constat : pour un buteur, il a manqué de lucidité, d'automatismes, de flair. De fraîcheur ? Il a avoué être rentré carbonisé du stage en Espagne. Une remarque qui vaut pour d'autres joueurs complètement passés à côté de leur reprise : Olivier Deschacht, Thomas Chatelle, Matias Suarez, Jan Polak principalement. Et que dire des montées au jeu poussives des Hernan Losada et Jonathan Legear ? Par moments contre Malines, et encore plus contre le Cercle, Anderlecht a vraiment bien joué. Mais il a été incapable de cravacher pendant tout le match à un rythme supérieur et de priver constamment son adversaire de ballons et d'oxygène. Les Mauves ont mieux terminé 2008. Quel est le but d'un stage ? Retravailler sa condition physique en profondeur de manière à pouvoir terminer la saison en boulet de canon ? Ou alors travailler pour être saignant dès le premier match ? Rater ses matches parce qu'on est émoussé peut-être avancé lors des matches amicaux en stage, mais pas en compétition... Après un stage, le but est que l'équipe soit immédiatement à un excellent niveau. Autrement, à quoi sert-il ? Rien ne remplace le rythme des matches officiels pour être en forme. Mais ne vaut-il pas mieux manquer un peu du rythme, que seuls ces matches peuvent apporter, que rentrer fatigués et sans rythme du tout ? Les joueurs ont-il trop " crevé " à La Manga au lieu de jouer au ballon et d'entretenir puissance, vitesse et qualités footballistiques pures ? Il faut se poser la question car, après le départ estival manqué, et l'élimination de toute coupe d'Europe contre Bate Borisov, on se retrouve dans le même cas de figure : une reprise manquée. On espère pour eux que les Mauves termineront la saison dans une forme identique à celle qui les avait aidés à terminer 2008. Si ce n'était pas le cas, il faudrait revoir le style de préparation du noyau. Une question qui peut aussi se poser quand on voit Oleg Iachtchouk galoper comme un lapin depuis qu'il est au Cercle, alors qu'à Anderlecht, il déprimait souvent à l'infirmerie... Il faut aussi se demander si Anderlecht sera plus performant en 4-3-3 ou 4-4-2. A voir les aptitudes collectives de De Sutter (déviations, passes lumineuses qui aèrent le jeu et recherche du une/deux), on voit mal comment il ne pourrait pas être aligné en même temps que Frutos. Faire un choix entre les deux serait se priver de cartouches. Ils n'ont pas de concurrents dans le rôle de buteurs. PS : Une nouveauté, la rédaction de Sport/Foot Magazine collabore dorénavant à la confection du site internet du magazine Le Vif/L'Express, également membre du groupe de presse Roularta. Sport/Foot Magazine est plus présent que jamais dans votre vie d'amateur de foot : le mercredi dans votre boîte aux lettres si vous êtes abonné ou en librairie... et tous les jours sur http://www.levif.be/actualite/sport PAR JOHN BAETE