Lundi, Courtrai a conclu un contrat de trois ans avec Ioannis Anastasiou (44 ans). Le Grec, qui possède aussi la nationalité belge, sera l'entraîneur principal au stade des Éperons d'or la saison prochaine. Il occupe actuellement ce poste à Roda JC, qui lutte pour son maintien parmi l'élite néerlandaise. Il a signé un contrat d'une saison à Kerkrade l'été dernier et n'y a plus de perspectives d'avenir.
...

Lundi, Courtrai a conclu un contrat de trois ans avec Ioannis Anastasiou (44 ans). Le Grec, qui possède aussi la nationalité belge, sera l'entraîneur principal au stade des Éperons d'or la saison prochaine. Il occupe actuellement ce poste à Roda JC, qui lutte pour son maintien parmi l'élite néerlandaise. Il a signé un contrat d'une saison à Kerkrade l'été dernier et n'y a plus de perspectives d'avenir. Anastasiou n'est pas inconnu en Belgique : il a joué en attaque à Anderlecht de 1998 à 2001, sans jamais être vraiment titulaire à part entière. Il venait alors d'OFI Crète. Après son passage en Belgique, il a mis le cap sur les Pays-Bas. Il s'y est produit pour Roda JC, l'Ajax, le Sparta et Omniworld. Il compte cinq sélections en équipe nationale grecque. L'homme a entamé sa carrière d'entraîneur en 2008, au Panathinaikos, comme adjoint de Henk ten Cate. Il a ensuite été successivement entraîneur adjoint des espoirs de l'Ajax, manager adjoint de Brian McDermott à Reading, pendant deux mois, puis entraîneur principal du Panathinaikos, de l'été 2013 à début novembre 2015. Il a gagné la coupe de Grèce 2014 avec ce grand club. Il y a deux ans, Patrick Turcq, alors manager de Courtrai, avait déjà discuté avec Anastasiou, qui avait même assisté à un match de Courtrai contre Anderlecht. El Greco avait déjà la cote : gentleman et people manager doté d'une vision constructive du football. Mais il était alors encore employé par le Panathinaikos et la transaction ne s'était pas faite. Après le départ d'Yves Vanderhaeghe, Johan Walem était à l'époque devenu T1. Cette fois, Peter Maes et Besnik Hasi figuraient en tête de liste pour remplacer Karim Belhocine mais ils étaient financièrement inaccessibles pour un club comme Courtrai. Anastasiou parle néerlandais et dispose du diplôme pro requis. On lui a promis de renforcer le noyau et d'élargir le staff. Il va y travailler dès maintenant avec le club. La première tâche du nouvel entraîneur consistera à réunifier le groupe, dans le vestiaire comme sur le terrain car l'absence de hiérarchie est à l'origine des problèmes actuels. Le capitaine Nebojha Pavlovic et son remplaçant Gertjan De Mets ont peu joué cette saison, ils arrivent en fin de contrat et vont certainement quitter Courtrai. Le club emploie actuellement huit joueurs issus des Balkans, dont trois Grecs : le gardien Michalis Sifakis (en fin de contrat), le défenseur central Dimitrios Goutas (loué par l'Olympiacos) et l'avant-centre Thanasis Papazoglou (loué à Roda JC). Karim Belhocine reste en poste jusqu'au terme de la saison. Un de ses adjoints, l'entraîneur des espoirs Bram Lucker, a déjà annoncé son départ. Christian Vandenabeele