Mierlo, la Hollande profonde. Des cyclistes, des champs, des bois, de la pluie. Et un Standard qui vient d'y passer une semaine de semi-dépaysement. Dans un hôtel habitué à recevoir des footballeurs de toute l'Europe. Dans le lobby, pas mal de maillots exposés et signés. Se sont arrêtés ici, pêle-mêle : Malaga, Norwich, Maccabi Haïfa, Newcastle, la sélection anglaise, les U17 néerlandais, même Saint-Trond et Mons.
...

Mierlo, la Hollande profonde. Des cyclistes, des champs, des bois, de la pluie. Et un Standard qui vient d'y passer une semaine de semi-dépaysement. Dans un hôtel habitué à recevoir des footballeurs de toute l'Europe. Dans le lobby, pas mal de maillots exposés et signés. Se sont arrêtés ici, pêle-mêle : Malaga, Norwich, Maccabi Haïfa, Newcastle, la sélection anglaise, les U17 néerlandais, même Saint-Trond et Mons. Avant le départ de Liège pour un trajet d'une bonne heure en bus, le Standard a publié la liste des joueurs retenus pour ce mini-trip. Ce qui étonne, ce n'est pas l'absence de LaurentCiman ou d'EijiKawashima. Elle est logique, ils ont quelques jours de congé après leur Coupe du Monde. Ce n'est pas non plus l'absence de Tal Ben Haim qui surprend. Il n'a jamais convaincu depuis son arrivée chez nous, il est écarté du noyau et il sera fourgué à Charlton quelques jours plus tard. La non-sélection de Frédéric Bulot (une petite trentaine de matches disputés en championnat la saison passée) est déjà plus étonnante. Mais ce qui intrigue surtout, c'est le nombre de joueurs qu'on ne connaît pas. Dans les 24, il y a par exemple Hubert, Pirard, Yasar, Fiore, Mae, Marquet, Lumanza, Mbombo et même ce revenant d'Ajdarevic. Il y a peut-être du talent là-dedans. Sans doute, même, sans quoi on les aurait laissés à Liège. Mais à moins de trois semaines de la reprise du championnat, à moins d'un mois des préliminaires de Ligue des Champions, ça semble quand même léger. Au moment du départ, le club a posté une interview télévisée de Roland Duchâtelet sur son site. On y apprend qu'il ne sera " pas facile de remplacer William Vainqueur et MichyBatshuayi " mais que le Standard " avait prévu des départs comme ceux-là ", qu'il y a " des négociations ou des phases d'approche pour d'autres transferts pour renforcer l'équipe ", que " pas mal de personnes sont actives dans le scouting et le recrutement ", que " la force du Standard est surtout son Académie " où on espère continuer à travailler aussi bien que la saison dernière, que " beaucoup de bons jeunes viennent de Belgique et d'ailleurs pour ce centre de formation. " Le président signale encore que " la Famille des Rouches a pris pas mal de choses en mains ", que " l'apport des supporters est énorme ", que " ça se passe très bien avec ce douzième homme qui a super bien joué son rôle et contribué aux bons résultats l'année passée ", que " le Standard est un club inégalé au niveau de l'ambiance et de l'engagement ", il évoque carrément un " co-pouvoir " de la Famille des Rouches. Dans cette vidéo, on épingle aussi que " le Standard a déjà fait quelques entrées de joueurs qui devraient être de très bons renforts ", que l'ambition est de " jouer à nouveau le top 3 " et que " tout est en place. " Et le boss finit par une note très positive, optimiste : " On a pas mal de joueurs qui commencent à bien se connaître, le coach commence à bien connaître les joueurs. Pour un coach, la deuxième année peut être très bonne parce qu'il connaît mieux ses hommes. " Tout à la fin du message, ce conseil à Guy Luzon : " Son seul petit problème est qu'il doit apprendre le français. " Si l'ambiance est bonne, sereine et positive durant le stage, la voix de Guy Luzon va quand même plusieurs fois résonner. Avec des messages, subliminaux ou pleineface, envoyés via la presse. La " spirale positive " évoquée par Roland Duchâtelet contraste quand même avec les discours de son entraîneur. La grosse salve vient en milieu de semaine, comme un résumé de son état d'esprit et de ses angoisses : " Je me suis fait à l'idée qu'on ne sera pas prêts pour le début du championnat. " Et aussi cette phrase, encore plus dure : " Aujourd'hui, dire que notre ambition est le top 3, c'est mentir. " Va-t-il trop loin ? Ou est-il simplement logique dans ses déclarations ? Analyse et décryptage d'une semaine de courts discours bien sentis. Guy Luzon a-t-il tort ou raison ? Il y a le verre à moitié vide : le Standard a déjà perdu et pourrait encore perdre de nombreux titulaires de la saison passée. Si Laurent Ciman et ImohEzekiel s'en vont prochainement, cela ferait huit départs sur une équipe type potentielle de 2013-2014 (voir encadré). Et il y a le verre à moitié plein : les Rouches n'ont pas été mauvais du tout, samedi, en clôture de leur stage hollandais, contre le PAOK Salonique. Cette équipe qui avait de la gueule a signé une victoire intéressante (2-1) alors qu'elle était privée de Julien de Sart et Igor de Camargo (blessés), ainsi que de Kawashima et Ciman. Ezekiel s'est trouvé un nouveau binôme en attaque, suite au départ de Michy Batshuayi : Geoffrey Mujangi-Bia a été très bon et a marqué les deux buts. Son profil n'a rien à voir avec celui d'Igor de Camargo, ça fait donc deux options différentes et intéressantes pour Luzon. Autre essai concluant : le repositionnement de Jelle Van Damme comme médian défensif. Van Damme rigolait sur la touche à lami-temps : " Onm'appelledéjàlenouveauNigeldeJong. " On ne sait pas si c'était un one shot du coach qui a vu partir deux récupérateurs (William Vainqueur et Yoni Buyens) ou une piste pour l'avenir, mais la présence physique de Van Damme fait du bien dans ce secteur. Jorge Teixeira, arrivé de Zurich, et Martin Milec, venu de Maribor, étaient titulaires contre les Grecs. Teixeira avait déjà laissé une très bonne impression contre Aalborg, quelques jours plus tôt, et il a confirmé en défense centrale. C'est un robuste qui met le pied, il va peut-être vite faire oublier Kanu. Entendu chez Luzon après le nul blanc contre Aalborg : " Je n'ai pas été surpris par son bon match, je sais ce qu'il peut nous apporter. C'est un leader naturel avec beaucoup de qualités. " Face à Salonique, son entente avec DinoArslanagic a été une des clés du match. Si Ciman s'en va, le Standard aura perdu une charnière centrale qui pouvait être titulaire l'année passée (Ciman - Kanu), mais un duo Arslanagic - Teixeira peut maintenant faire l'affaire. Milec est censé faire oublier Daniel Opare au back droit. Il a été moins impressionnant que Teixeira contre le PAOK mais on a entendu pendant le stage que point de vue engagement, il n'y avait en tout cas rien à craindre : " Il a déjà mis Van Damme deux ou trois fois à terre, il s'est vite intégré. " Mais Luzon attend encore au moins 5 renforts : un back gauche, deux médians et deux attaquants. Réclamer autant de transferts n'est pas étonnant ou illogique quand on voit le nombre de joueurs qui sont déjà partis. Mais le timing est " embêtant ", comme nous le dit l'adjoint IvanVukomanovic après le match contre Salonique. " On a encore deux joueurs qui vont rentrer après leur Coupe du Monde, il va y avoir des arrivées, mais c'est vrai que le début du championnat, c'est déjà demain. Enfin bon, on va profiter du système... " Le système de notre compétition ! " On a encore bien vu la saison dernière que ce n'était pas nécessaire d'être au top dès les premiers matches. L'essentiel est de ne pas prendre trop de retard sur la concurrence. Est-ce que ce Standard est capable d'enchaîner directement dix victoires ? Pas sûr ! Mais ce n'est pas indispensable. " Ne pas être prêt pour l'ouverture du championnat, le 25 juillet contre Charleroi, passe encore. C'est récupérable. Par contre, une gamelle en tours préliminaires de Ligue des Champions serait sans appel. " On fera pour un mieux, il faut toujours avoir des ambitions ", poursuit le T2. Le Standard est presque assuré de tirer un tout gros morceau au dernier tour. " Ce sera peut-être un club qui aura envoyé plusieurs joueurs à la Coupe du Monde, peut-être qu'ils ne seront pas tous opérationnels au moment de nos matches. Enfin bon, quand un club a beaucoup d'internationaux, ça veut dire d'office qu'il a un tout gros noyau, avec des remplaçants qui tiennent aussi la route ! " En réponse à un journaliste qui lui demandait si l'exode de joueurs pourrait l'inciter à quitter prématurément le projet Standard, Guy Luzon a répondu : " Il n'y a aucune dispute entre le président et moi. Il n'impose aucun joueur et personne ne débarquera sans mon assentiment. ". En mars, l'Israélien a prolongé pour deux saisons. Mais entre-temps, et surtout après l'échec dans la course au titre, on a lu et entendu qu'il risquait de ne pas rester. On a évoqué un départ dans un autre club de Roland Duchâtelet. On a parlé de Charlton et même d'Ujpest. L'Israélien calme le jeu et signale que, s'il s'impatiente, il travaille quand même en symbiose avec Duchâtelet. " Jorge Teixeira, Adrien Trebel et Martin Milec sont trois joueurs que je voulais. Evidemment, il y en a d'autres que j'aurais aimé obtenir mais qui ont signé ailleurs. C'est ainsi. Le football, ce n'est pas comme aller au supermarché et acheter du pain ou du lait. Ce n'est pas facile de faire venir en Belgique des footballeurs qui peuvent aussi signer en Angleterre, en Italie ou en Espagne. " C'est très rare qu'un club évoque officiellement de simples rumeurs de transfert. Le Standard l'a fait avec Imoh Ezekiel. Il a publié ce communiqué sur son site : " Vu que certains bruits commencent déjà à courir au sujet d'un éventuel transfert d'Imoh Ezekiel, le Standard de Liège confirme que notre jeune attaquant nigérian suscite la convoitise de nombreux clubs d'Europe et d'ailleurs. " Pour certains, au club, son départ prochain est presque acquis mais la direction freine encore quelques jours, le temps de lui trouver un successeur. Annoncer maintenant que le Standard perd Ezekiel après Batshuayi, sans avoir un remplaçant valable, cela risquerait de fâcher des supporters qui s'inquiètent. Une phase nous a frappé lors du match contre Salonique. Au moment de la sortie du joueur qui avait hérité du brassard de Jelle Van Damme suite au remplacement de celui-ci, le banc a crié : " Donnez le brassard à Imoh. " Un cadeau d'adieu ou une façon de lui faire comprendre qu'il compte beaucoup ? Vukomanovic sourit : " Il le mérite. " Et il ajoute : " Je ne pense pas qu'il va partir. " Autre cas en suspens : Laurent Ciman. Il est plus que jamais au courant des salaires des autres Diables Rouges et, depuis le Brésil, il a reconnu que des clubs français s'intéressaient à lui. Et le week-end dernier, une info surprenante (ou pas ?) est sortie : il aurait été contacté par Anderlecht. Après l'affaire Kanu, que le Standard soupçonne de négocier avec les Mauves après sa rupture de contrat, c'est la provocation de trop. Guy Luzon sait qu'il y a danger de perdre deux piliers de plus. C'est pour ça qu'on l'a entendu lâcher encore deux phrases bien explicites : " On n'est pas assez bons pour jouer sur les trois tableaux " et " Je ne pourrai annoncer nos objectifs qu'au début du mois de septembre, à la fin de la période des transferts. " ?PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS PHOTONEWS" Le timing des départs est embêtant mais on ne doit pas être directement au top. Ça s'est vu clairement la saison dernière. " Ivan Vukomanovic, T2