ALTINTOP: La technique

Hamit Altintop (le médian du Bayern qui a signé au Real Madrid) possède une des meilleures frappes du monde : à distance, son pied droit est dévastateur et c'est en-dehors de la surface qu'il marque la plupart de ses buts (souvenez-vous de sa volée contre le Kazakhstan). Le gauche n'est pas en reste non plus et ses gestes techniques sont très fluides. Il peut être classé dans la catégorie des dribbleurs longs car il a besoin d'être lancé et d'utiliser sa puissance pour faire mal à l'adversaire.
...

Hamit Altintop (le médian du Bayern qui a signé au Real Madrid) possède une des meilleures frappes du monde : à distance, son pied droit est dévastateur et c'est en-dehors de la surface qu'il marque la plupart de ses buts (souvenez-vous de sa volée contre le Kazakhstan). Le gauche n'est pas en reste non plus et ses gestes techniques sont très fluides. Il peut être classé dans la catégorie des dribbleurs longs car il a besoin d'être lancé et d'utiliser sa puissance pour faire mal à l'adversaire. L'international turc est très costaud et robuste dans les duels d'homme à homme. Sa vitesse de démarrage n'est pas exceptionnelle et ses enchaînements courts n'ont pas la même virtuosité que celle des grands artistes. Par contre, avec ou sans ballon, il dégage une certaine puissance sur 30-40 mètres. Malgré d'évidentes qualités techniques, il en impose et se fait respecter face à n'importe quel adversaire. Il a le gabarit (1m82) pour se montrer très performant dans les airs. Toutefois, son style de jeu et sa lourde frappe le positionnent souvent en-dehors du rectangle, que ce soit dans la construction ou sur coup de pied arrêté. Ces paramètres font de lui un joueur qui s'implique rarement dans le trafic aérien. Il marque très peu de la tête et rechigne même à se lancer dans le combat sur des centres en hauteur. Le natif de Gelsenkirchen évolue sur toute la largeur du terrain dans l'entrejeu. Sa meilleure place se situe comme médian droit, d'où il est capable de déborder mais aussi de faire mal en pénétration axiale. Son envie de travailler pour le groupe, aussi bien en possession qu'en perte de balle, est rarement mise à mal. Malgré un volume de jeu de très bon niveau, Hamit manque de constance. A bientôt 29 ans, le nouvel élève de José Mourinho est à l'apogée de sa carrière. Sa capacité à encore s'améliorer est assez limitée. Les Madrilènes ont profité qu'il soit en fin de contrat pour l'attirer. Sans cela, ce n'est pas certain qu'il aurait signé un contrat de 4 ans avec la maison de Castille. Il va devoir être très performant la saison prochaine pour s'imposer face à la concurrence.Eden sait tout faire avec un ballon et, qui plus est, en s'appuyant sur une vitesse d'exécution hors du commun. Ses enchaînements et ses dribbles sont on ne peut plus déroutants et il élimine ses adversaires en utilisant toutes les surfaces des deux pieds. Le passing est une de ses plus grandes qualités et sa frappe de balle, surtout du droit, est surprenante car il dégaine à la vitesse de l'éclair. Avec son mètre 70 pour 69 kilos, le meilleur joueur du championnat de France 2011 est un des éléments les plus explosifs du football de haut niveau. Sa conduite de balle et le fait que le cuir lui colle aux pieds amplifient encore cette impression de vitesse. Il pivote très rapidement et se montre hyper résistant dans les duels. A l'arrêt, il est très solide sur ses appuis et en mouvement, il évite les charges car il anticipe l'attaque de l'adversaire. Pour un joueur de sa taille, il se débrouille plus que correctement dans les airs. Dans l'absolu, ce domaine spécifique fait partie de ses points faibles. Sa position sur le terrain, ses responsabilités sur phases arrêtées et le fait d'être plus un préparateur qu'un finisseur font qu'il se retrouve rarement dans des situations où il doit aller au combat sur les ballons hauts. L'international belge est le plus à l'aise quand il évolue sur un flanc où sa vitesse de course et les espaces lui sont favorables. Toutefois, dans l'axe et dans les 16 mètres, sa qualité de dribble et sa vision du jeu le rendent extrêmement dangereux. Rudi Garcia lui octroie une liberté totale en possession de balle, ce qui le rend très difficile à contrer. Son implication en perte de balle est assez limitée mais, avec un tel talent, il est logique qu'il garde de la fraîcheur pour le jeu offensif. A 20 ans, il a encore tout l'avenir devant lui et sa progression va être dépendante de son choix de carrière. Il est probablement déjà prêt footballistiquement pour un club du top niveau européen mais, d'un point de vue mental, il manque peut-être encore de maturité pour affronter une énorme concurrence. Une année supplémentaire à Lille n'est probablement pas la pire des options. S'il reste bien les pieds sur terre et continue à bosser comme un vrai pro, son avenir sera superbe.Ces deux joueurs se situent aux antipodes dans bien des domaines. Bien que pouvant évoluer au même poste, ils présentent une corpulence très différente, un style de jeu assez opposé et une différence d'âge de plus de 8 ans. Les qualités techniques et l'explosivité sont supérieures chez notre compatriote et ses perspectives à atteindre le plus haut niveau bien réelles. A contrario, le Turc décroche la consécration en devenant le partenaire de Cristiano Ronaldo. Hamit possède plus de robustesse pour s'imposer dans les duels et sa frappe de balle est bien plus lourde que celle du champion de France. La régularité et la constance sont supérieures chez le Belge. La lecture du jeu et la capacité à faire la différence dans les petits espaces, d'un trait de génie, sont l'apanage du joueur de Lille pour qui j'opte vu le talent, la jeunesse et les qualités techniques intrinsèques. NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE